Pourquoi les selfies sont bons pour l’ego
Publié le 30-08-2016 - à 11:54' par IGIHE

Que celui qui n’a jamais pris une photo de lui-même, Smartphone ou appareil photo à bout de bras, jette la première pierre aux 62 millions de personnes qui ont publié les leurs sur Instagram. Les selfies sont à la mode. Ce sont les Britanniques de l’Oxford English Dictionary qui ont tiré les premiers en désignant le terme « mot de l’année 2013 » et en le glissant entre selfood (« individualisme ») et selfish (« égoïste »). Tout un symbole.

Mais cette innovation lexicale n’est pourtant que la consécration d’un véritable phénomène. Les petites vedettes et les grandes stars, les hommes politiques et les chefs d’État – même le pape François, c’est dire ! – font comme nous et partagent des moments intimes, leur humeur du jour ou leur localisation géographique avec ce petit portrait sans prétention. Certes, depuis que l’homme a compris que c’était son reflet qu’il voyait dans l’eau des lacs et des flaques, il a cherché à le pérenniser. Soit en le faisant peindre, dessiner, graver, sculpter par d’autres, soit en se tirant lui-même le portrait. Et l’histoire de l’art ne remerciera jamais assez Rubens, Frida Kahlo ou Lucian Freud de l’avoir fait.

Prendre le contrôle sur son image

Le premier autoportrait photographique, d’un inconnu, date de… 1839. Mais ce sont les premiers appareils numériques, permettant de faire des photos à volonté, qui ont véritablement lancé la tendance. Avant que deux éléments majeurs ne la transforment en phénomène de société. Tout d’abord, la caméra frontale de l’iPhone 4 (suivi par tous les Smartphone), qui nous permet, à l’instar du miroir, de voir notre image, donc le résultat, pendant que nous sommes en train de nous prendre en photo. Et la diffusion immédiate sur des dizaines de réseaux sociaux au choix, Facebook, Twitter, Instagram et tous leurs petits frères.

Sujets de la photo, nous en sommes désormais devenus les auteurs. Et cela change tout ! Il nous est enfin possible de la contrôler, de la retoucher, de l’embellir. Et surtout d’en faire autant que nous le souhaitons. L’auteur de selfies ne saurait se réduire au simple rôle de victime d’un nombrilisme omniprésent : il est aussi le metteur en scène de ses images. Cela explique que la première vague des selfies ait été essentiellement des autoportraits léchés et très codifiés : la tête penchée, le regard en biais et la bouche arrondie, esquissant un baiser, la fameuse duck face, ou « visage de canard ».

Gagner en confiance

Et puis les choses ont changé, notamment sous l’influence de mannequins vedettes comme Cara Delevingne, avec l’apparition des uglies (« affreux » en anglais), où l’on ne craint pas de se montrer mal coiffé, ridicule… Ils permettent d’échapper au côté boomerang du selfie ; car publier sa tête sur le Net, c’est courir le risque de subir critiques et autres retours négatifs. Avec les uglies, on devance les moqueurs et on pare aux blessures narcissiques. Pour Pamela Rutledge, psychologue américaine, responsable d’une grande enquête aux États-Unis sur le sujet, « quand vous avez le sentiment d’avoir le contrôle, vous pouvez vous permettre d’essayer de nouvelles choses, de prendre plus de risques, d’expérimenter davantage et de gagner en confiance ».

Même les stars de cinéma, comme Jennifer Aniston ou Cameron Diaz, postent des photos d’elles sans maquillage, avec leurs rides et leurs boutons. Une façon de prouver, à l’ère des retouches omniprésentes, qu’elles sont belles – aussi – au naturel. Et à celle des soupçons permanents, qu’elles ne sont ni « botoxées » ni opérées.


Psychologies.com


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!