L’Amicale des musiciens du Burundi grandit

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 16 janvier 2017 à 11:18
Visites :
56 2

Ce Dimanche 15 janvier 2017, l’Amicale des musiciens du Burundi a procédé au lancement officiel d’une nouvelle branche : la branche des Disk Jokeys (DJ). Cette activité s’est déroulée pendant la présence du premier Vice-Président du Burundi, Gaston Sindimwo à l’Hotel Club du Lac Tanganyika.

Ce dernier était venu exprimer l’engagement du gouvernement du Burundi à soutenir les artistes du pays à promouvoir la paix et la cohésion sociale au travers de la musique.

Pour ce faire, Le vote des lois protégeant les artistes et la construction des instituts d’Arts entre autres sont des mesures concrètes qui pourraient améliorer l’univers des Artistes.

L’Art étant un pivot dans la culture Burundaise, Gaston Sindimwo a reconnu l’importance de la musique et a saisi l’occasion pour applaudir, encourager et remercier les Musiciens qui, par Le canal de leurs chansons ne cessent de véhiculer des messages qui favorisent l’unité du peuple.

Le 1er VP du Burundi, Gaston Sindimwo n’a pas manqué de souhaiter la bienvenue aux artistes retournés au bercail après Un bref exil à l’extérieur du pays, signe de paix et de sécurité retrouvées.

Le 1er VP a mis l’emphase sur Le fait que la musique est un outil pour véhiculer de Bons messages en ce qui concerne notamment les droits de l’homme, la protection de l’environnement, les stratégies de developpement, etc.

C’est pour cela qu’il a interpellé les Musiciens à faire un travail innovateur, à convecoir un travail de plus de qualité ce qui contribuera à porter loin la Bonne image du Burundi.

Les cérémonies se sont clôturées par des prestations musicales performées par les nouveaux DJ et d’autres artistes dans Une ambiance de fête à laquelle se sont prêtés Le représentent du Ministre de la culture, Le DG de la CNC, la représentente du Maire de la ville et bien d’autres invités.

avec Agence Bujumbura News


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité