Afrique du Sud : la famille Gupta a quitté le pays (médias).

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 11 avril 2016 à 10:29
Visites :
56 2

Les frères Gupta, de puissants hommes d’affaires sud-africains d’origine indienne accusés de corrompre le président Jacob Zuma, ont quitté l’Afrique du Sud pour s’installer à Dubaï, affirme dimanche un hebdomadaire national.

"Tout la famille est en train de partir", a déclaré Nazeem Howa, le porte-parole des Gupta, à l’hebdomadaire dominical City Press.

D’après le journal, Ajay et Atul Gupta, deux frères de la famille très proches de Jacob Zuma, ont été vus jeudi soir dans un aéroport de Johannesburg monter à bord de leur jet privé à destination de Dubaï.

Les deux hommes, accompagnés par une épouse et cinq assistants, ont embarqué avec "assez de bagages pour 20 personnes", selon un témoin cité par City Press.

Vendredi, la famille avait annoncé qu’elle démissionnait de ses postes de direction au sein d’Oakbay, une holding d’investissements miniers cotée à la bourse de Johannesburg.

"C’est avec un profond regret et le coeur lourd qu’après cette période d’attaques politiques continues contre notre famille et nos investissements, nous avons pris la décision de quitter nos postes de direction au sein d’Oakbay", indiquaient les Gupta dans un communiqué.

Depuis plusieurs semaines, cette grande famille d’immigrés indiens est accusée par l’opposition d’exercer une forte influence sur le président Jacob Zuma. Des membres du parti au pouvoir, le Congrès national africain (ANC) ont également assuré que les Gupta intervenaient pour l’attribution de postes ministériels.

"Ce sont les enfants qui en souffrent le plus. Ils ont été raillés à l’école", a indiqué le porte-parole de la famille à City Press.

En l’espace de deux décennies, les Gupta, arrivés en Afrique du Sud dans les années 1990 alors que le régime de l’apartheid tombait, ont réussi à construire un puissant et vaste empire qui emploie 5.000 personnes dans les mines, les médias, l’informatique et l’ingénierie, faisant d’eux l’une des plus riches familles du pays.

Ces révélations sur la famille Gupta ont placé le président Zuma, déjà éclaboussé par plusieurs scandales de corruption, dans une position délicate, sur fond de désillusion grandissante de la population vis-à-vis des promesses faites par l’ANC, au pouvoir depuis la fin de l’apartheid en 1994.

Avec africatime.com


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité