A 10 ans, Facebook lui offre 10.000 euros pour avoir débusqué une faille sur Instagram.

Redigé par IGIHE
Le 5 mai 2016 à 09:59

BONBONS - Beaucoup de sucreries, c’est ce que va pouvoir s’offrir le petit Jani, un Finnois de dix ans qui a mis à jour une faille de l’application Instagram que même Facebook n’avait pas vue.
Il y a de quoi craindre l’arrivée de la génération Z, du nom de ces enfants nés au début du XXIe siècle, et qui ont eu une tablette dans les mains dès le plus jeune âge. Cette génération semble en train de produire de petits génies de l’informatique, capables de s’approprier les données confidentielles de millions (...)

BONBONS - Beaucoup de sucreries, c’est ce que va pouvoir s’offrir le petit Jani, un Finnois de dix ans qui a mis à jour une faille de l’application Instagram que même Facebook n’avait pas vue.

Il y a de quoi craindre l’arrivée de la génération Z, du nom de ces enfants nés au début du XXIe siècle, et qui ont eu une tablette dans les mains dès le plus jeune âge. Cette génération semble en train de produire de petits génies de l’informatique, capables de s’approprier les données confidentielles de millions d’usagers, ou comme le petit Jani, un jeune Finnois, de trouver des bugs informatiques jamais mis à jour auparavant par des géants comme Facebook.

Facebook a instauré via son Bug Bounty Program, une récompense d’ordre pécuniaire destinée à impliquer des chercheurs en sécurité dits "White Hat" - de gentils pirates informatiques, en somme - dans la sécurité informatique de ses plate-formes. Lorsque ces derniers mettent le doigt sur des failles bien particulières (des vulnérabilités dites de "zero day", soit inconnues au bataillon), Facebook promet de débloquer une somme en conséquence pour les remercier. Et Jani en fait partie.

Un pirate en culotte courte

A dix ans, et avec l’aide de son frère jumeau, le petit garçon a trouvé comment supprimer les commentaires d’utilisateurs sur Instagram. Mais plutôt que de garder sa trouvaille pour lui, il a tout de suite contacté les équipes de Facebook et leur a montré où ça coinçait. En n’oubliant pas au passage de mentionner qu’il aurait pu effacer les commentaires de n’importe qui, même de "Justin Bieber". Ce dernier doit être rassuré !

Facebook a généreusement remercié le plus jeune bénéficiaire du programme à ce jour avec la coquette somme de 10.000 euros. De quoi ne plus jamais manquer de bonbons, mais Jani a préféré faire bon usage de la somme et a décidé de s’offrir un tout nouveau vélo et un ordinateur. L’enfant a indiqué qu’une carrière dans la sécurité informatique l’intéressait et qu’il avait tout appris en regardant des vidéos sur YouTube.

Le géant Facebook aurait déjà récompensé ainsi plus de 800 personnes dans le monde entier, à hauteur de plus de 4 millions d’euros.

metronews.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité