36 questions pour (re)tomber amoureux

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 12 septembre 2016 à 09:02
Visites :
56 2

L’exercice a l’air un peu magique, pas très sérieux. En réalité, ce questionnaire, mis au point il y a vingt ans par Arthur Aron, chercheur américain en psychologie, pour étudier l’intimité, fait vraiment de l’effet : il allume (ou rallume) la flamme entre les coeurs, en moins d’une heure ! À tester pour y croire.

En janvier dernier, le New York Times publiait le témoignage de Mandy Len Catron. Elle racontait comment elle était tombée amoureuse en quelques heures de l’un de ses collègues de fac qu’elle avait choisi comme cobaye, en répondant avec lui aux questions du psychologue américain Arthur Aron. Si Mandy Len Catron et son partenaire étaient déjà amoureux, aucun des deux n’en avait conscience avant d’arriver à la trente-sixième et de se fixer en silence pendant quatre longues minutes.

Comme de nombreuses découvertes, le « questionnaire qui peut rendre amoureux » est le fruit d’un heureux hasard. En 1997, Arthur Aron, professeur à l’université de Stony Brook, à New York, travaille sur l’intimité et élabore un exercice destiné à la faire émerger entre deux personnes qui ne se connaissent pas. Le résultat dépasse ses espérances.

L’un des duos d’étudiants-cobayes se marie six mois plus tard. Le couple est le premier d’une longue série. Arthur Aron comprend qu’il a levé un lièvre et résolu une partie du mystère de l’amour : la vulnérabilité et les aveux intimes créent un climat propice à la flambée amoureuse. À un détail près : le questionnaire ne rend amoureux que ceux qui se sont déjà choisis, en conscience ou non. Ce n’est pas une surprise, les inconscients se flairent, se reconnaissent et se choisissent ; reste ensuite à ouvrir un espace pour que le désir se transforme en sentiment.

"Un moment de vérité de soi"

Au fil des expériences, Arthur Aron a constaté que son questionnaire pouvait jouer aussi bien le rôle de marieur que celui de « faiseur d’amis ». Et, depuis la parution du récit du New York (...)

Avec yahoo.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité