Urgent

Qui a eu cette idée folle un jour d’imposer la jupe à l’école ?

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 10 janvier 2017 à 01:58
Visites :
56 2

C’est un des clichés les plus attachés à l’idée de l’uniforme, et une pratique généralisée auprès de millions d’élèves.

À chaque fois que resurgit l’épuisant débat sur la supposée nécessité de restaurer l’uniforme à l’école, la polémique élude systématiquement les questions de genre, et est presque toujours illustrée de la même manière : des clichés de garçons en pantalon ou short et des filles en jupe au genou et chaussettes hautes. Ici, ici, là, ici, ou encore ici.

Même si les défenseurs de l’uniforme bafouillent encore quand ils doivent trancher entre tenue complète ou simple blouse. Même si certaines écoles françaises ayant déjà imposé l’uniforme à leurs élèves ont opté pour une tenue neutre (de simples polos et sweat-shirt).

C’est que l’idée qu’un uniforme doit nécessairement se décliner en version jupe pour les filles semble largement admise dans l’imaginaire collectif. Et pour cause, dans de nombreux pays où l’uniforme est généralisé, la règle est de mise.

Strict et passéiste

Au Mexique, tous les élèves du collège public doivent porter un uniforme : chemisette, sweat et jupe obligatoire pour les filles. Aux Philippines, l’uniforme est également de rigueur dans le primaire le secondaire et même certaines universités, avec une précision de taille pour les filles : la jupe ne doit pas être plus courte que 5 cm au dessus du genou. Jupe obligatoire également à Taïwan, dans les écoles catholiques américaines, au Japon, en Thaïlande dans les écoles privés libanaises... Les rares dérogations à la jupe consistent à autoriser le port de la jupe-culotte, ou plus rarement d’un cycliste sous le vêtement.

Avec yahoo.com


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité