Les casques bleus burundais servant en Somalie recevront des arriérés de salaire, selon un responsable de l’UA

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 20 janvier 2017 à 08:23
Visites :
56 2

Les soldats burundais de la Mission africaine en Somalie (AMISOM) devraient recevoir leurs salaires après avoir passé près de 12 mois sans paye, a déclaré jeudi à Bujumbura un haut responsable de l’Union africaine, en concluant une visite de deux jours au Burundi.

« Nous voulons respecter la souveraineté du Burundi. Nous avons signé un protocole d’accord dans lequel nous (l’UA) avons accepté de transférer les salaires des troupes burundaises de la Mission africaine en Somalie (AMISOM) au bénéfice de la Force de défense nationale burundaise (FDN) », a déclaré le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine, Smail Chergui, lors d’un point presse à l’aéroport international de Bujumbura avant son départ du pays.

Cet argent devrait être versé « très prochainement », selon lui.

« Nous pensons que c’est une bonne chose qui permettra aux troupes de travailler en toute sérénité dans la situation délicate actuelle, alors que nous préparons une attaque en force contre les terroristes d’Al-Shebab », a dit M. Chergui.

L’Union européenne (UE), dans son rôle de partenaire de l’UA, et le gouvernement burundais, sont tous deux satisfaits de ce nouveau protocole d’accord associant le Burundi et l’UA, a-t-il dit.

M. Chergui a tenu ce point presse à l’issue de sa rencontre avec le premier vice-président burundais, Gaston Sindimwo.

« Nous sommes ravis que nos soldats doivent obtenir leur paiement. L’UA a fait un excellent travail en négociant les salaires de nos soldats de l’AMISOM », a déclaré M. Sindimwo à l’issue de son entretien avec M. Chergui.

Lors de sa visite de deux jours dans ce pays d’Afrique de l’Est, M. Chergui a également rencontré des observateurs des droits de l’Homme et des experts militaires de l’UA.

À son atterrissage à l’aéroport international de Bujumbura mercredi après-midi, M. Chergui s’est rendu en visite au cimetière de Mpanda, à 12 km à l’ouest de Bujumbura, la capitale burundaise, où il a rendu hommage aux forces de paix tuées en service au sein de l’AMISOM.

Les soldats tombés au champ d’honneur en Somalie comprennent le général de division Juvénal Niyoyunguruza, ex-vice-commandant de l’AMISOM, tué le 17 septembre 2009 dans un attentat suicide à Mogadiscio, la capitale somalienne.

La visite de M. Chergui au Burundi survient après la menace de ce pays de retirer ses casques bleus de Somalie.

Plus tôt dans la semaine, M. Sindimwo avait annoncé un possible retrait des troupes burundaises servant dans le cadre de l’AMISOM, en raison du non-paiement des troupes burundaises par l’UA.

Dans son adresse à la nation pour la Nouvelle Année, le président burundais Pierre Nkurunziza a déclaré que le gouvernement burundais poursuivrait l’UA pour ce non-versement de salaires aux troupes burundaises déployées dans le cadre de l’AMISOM.

Depuis 2007, le Burundi a envoyé six bataillons, représentant environ 5 500 soldats en Somalie, pour restaurer la sécurité dans ce pays où sévit le mouvement terroriste Al-Shebab.

Avec bujumbura.be


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité