Urgent

Corée du Sud : l’héritier de Samsung arrêté

Publié par Olga Ishimwe
Le 17 février 2017 à 09:02
Visites :
56 2

Lee Jae-yong a été arrêté ce vendredi 17 février en Corée du Sud. L’héritier du géant de l’électronique est accusé de corruption, parjure et détournement de fonds dans le cadre d’un monumental scandale politico-financier qui a conduit le Parlement à voter la destitution de la présidente Park Geun-hye en décembre. Si les dirigeants de Samsung ont déjà été condamnés dans le passé, c’est la première fois dans l’histoire de la première entreprise coréenne que l’un d’entre eux se retrouve derrière les barreaux.

Après un premier refus en janvier et des délibérations qui ont duré jusqu’au petit matin, le tribunal de Séoul a finalement tranché ce vendredi : Lee Jae-yong, 48 ans, fils du président de Samsung, a été placé en détention provisoire.

Pour convaincre les juges, les enquêteurs ont apporté de nouvelles preuves. Lee Jae-yong est accusé d’avoir versé 38 millions de dollars à une confidente de la présidente Park Geun-hye en échange de faveurs du gouvernement destinées à faciliter le processus de succession à la tête du groupe.

Son arrestation était demandée depuis des semaines par les milieux progressistes sud-coréens, excédés de l’impunité face à la justice dont bénéficient traditionnellement les conglomérats. Ces immenses empires familiaux, les chaebols, dominent l’économie du pays.

Les manifestants qui défilent chaque samedi pour exiger le départ de la présidente brandissaient aussi des pancartes représentant Lee Jae-yong en prison.

Samsung a nié avoir versé des pots-de-vin à la présidente. Dans un bref communiqué, le groupe a déclaré qu’il s’assurera « que la vérité soit révélée lors des prochaines audiences ».

Avec rfi.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité