IGIHE.com \BB actualité
États-Unis : un médecin accusé d’avoir inséminé 50 patientes avec son sperme
Publié le 31-10-2016 - à 11:55' par IGIHE

Aux États-Unis, un docteur spécialiste de la fertilité est soupçonné d’avoir inséminé 50 femmes avec son propre sperme. Aujourd’hui, 8 de ses enfants ont porté plainte.
États-Unis : un médecin accusé d’avoir inséminé 50 patientes avec son sperme

C’est une histoire qui fait froid dans le dos. Ce lundi 12 septembre 2016, le Dr. Donald J. Cline (un spécialiste de la fertilité aux États-Unis) comparaissait devant la justice dans l’État de l’Indiana. Motif : « entrave à la justice ». En réalité, il est soupçonné d’avoir inséminé jusqu’à 50 de ses patientes avec … son propre sperme .

L’affaire commence en 2014. Une femme prend rendez-vous auprès d’une société spécialisée dans le décodage du génome humain afin de bénéficier d’un test ADN . Surprise : la société lui révèle qu’elle a 8 frères et sœurs aux États-Unis.

Intriguée, la cliente contacte les « nouveaux membres » de sa famille et apprend que leurs mères ont toutes eu recours à une insémination artificielle dans les années 1970. Pire : les interventions avaient toutes eu lieu dans la même clinique... et avec le même docteur. Résultat : le petit groupe porte plainte auprès du Dr. Donald J. Cline.
Non-coupable ?

Dans un premier temps, le docteur (retraité depuis 2009) nie les accusations via un témoignage écrit. Mais en mai 2016, la vérité éclate : un test ADN confirme la paternité avec une certitude de 99,9 %. Le Dr. Donald J. Cline avoue alors avoir utilisé son propre sperme « une cinquantaine de fois », mais sans se sentir coupable. Il avait, selon ses dires, l’impression d’« aider ces femmes qui voulaient tellement un bébé ».

« Il utilisait son propre sperme pour les inséminations lorsque les échantillons étaient en nombre insuffisant, explique une source anonyme au journal Fox59. Cela pose un vrai problème éthique : il racontait aux femmes que le sperme était fourni par des donneurs (des étudiants en médecine, le plus souvent), alors qu’en réalité, il s’est servi du sien jusqu’à l’âge de 70 ans. »

Le Dr. Donald J. Cline est poursuivi pour « entrave à la justice » : ses dénégations écrites pourraient lui coûter 18 mois d’emprisonnement. Il a plaidé non-coupable.

Avec topsante.com


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!