Kagame raille une certaine opinion onusienne qui minimise le génocide des Tutsi

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 9 avril 2017 à 01:46
Visites :
56 2

En ce 7 Avri 2017, journée d’ouverture de la semaine de deuil national, le Président Paul Kagame a fait des déclarations indépendantistes assorties de dénigrement d’une certaine frange de la Communauté internationale qui "joue sur des définitions de ce qui s’est passé au Rwanda en 1994 avec une tentative de se détourner de l’appellation de génocide des Tutsi".

En présence du Président de l’Union Africaine, M.Mahamat Fakir, des Présidents des deux Chambres du Parlement rwandais, des membres du gouvernement mais aussi du corps diplomatique en poste à Kigali ; le Président Paul Kagame a préféré faire son discours au sein du Mémorial de Gisozi comme s’il voulait prendre à témoin les deux cents cinquante mille corps qui y reposent pour leur dire que la communauté Onusienne, spécialement celle de Nairobi a profané leurs corps en cherchant une définition, autre que le génocide qui leur est tombé dessus, quand ils ont été massacrés sauvagement par les Interahamwe en 1994 au service de l’idéologie génocidaire qui les habitait.

Le courroux princier de Kagame
Sans annoncer nommément les auteurs, fonctionnaires onusiens de Nairobi qui, l’an 2016, devaient avec l’ambassade du Rwanda, commémorer conjointement le 22ème anniversaire de la Mémoire du Génocide des Tutsi mais ont refusé la bannière dessinée par ladite ambassade portant les inscriptions de "génocide des Tutsi", le Président Paul Kagame a trouvé que

"L’ONU est un instrument au service des pays (puissants) qui en tirent des profits certains. Mais quand un crime contre l’humanité est commis (sans qu’elle intervienne), c’est elle qui est condamnée", a lancé Paul Kagame dans un discours ayant commencé en Kinyarwanda a continué son flot en Anglais.

Il est longtemps revenu sur l’incident, sans le citer nommément, qui a eu lieu l’an passé à Nairobi au moment où il allait se faire une 22ème commémoration conjointe du génocide des Tutsi entre Fonctionnaires onusiens et ceux de l’ambassade du Rwanda à Nairobi et qui n’a pas eu lieu pour le simple fait que les Onusiens ont refusé la bannière dessinée par les soins de l’ambassade du Rwanda et consacrant la dénomination "Génocide des Tutsi". Ces derniers voulaient-ils que ça s’appelle uniquement "Génocide Rwandais" qui ouvre de possibles supputations donnant vers le révisionnisme et le négationnisme de ce génocide perpétré contre les Tutsi du Rwanda de 1994 ?

"Le gens cherchent à jouer sur des mots au lieu de comprendre la quantité de douleur que le Rwanda a ressenti avec la perte de plus d’un millions de Tutsi en 1994 où les causes directes ont été la politique locale et internationale d’alors", a-t-il dit qualifiant de non sens la réquisition d’experts pour bien qualifier le drame qui s’est abattu au Rwanda en 1994.

"Ce qui est arrivé au Rwanda, c’est le fruit de plusieurs décades de chosification d’une partie de la population", a-t-il dit regrettant "avoir échoué à prévenir ce génocide" mais promettant que "jamais cela ne se rééditera. Absolument non ! ça n’arrivera plus !".

L’homme d’Etat Paul Kagame a promis qu’il allait déployer des stratégies permettant aux Rwandais "de vivre une vie décente avec une meilleure façon de la concevoir".


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité