IGIHE.com \BB Arts \BB Sécurité
Musaga : Des ménages d’officiers fouillés en l’absence de leurs propriétaires
Publié le 15-09-2016 - à 14:40' par bujumbura.be

Une fouille perquisition à Musaga ce mardi matin 13 septembre 2016 par la police militaire a inquiété les habitants. Cette fouille avait pour cible les ménages de deux militaires tutsi issus des anciennes Forces Armées Burundaises ; mais en leur absence. Des tenues militaires et autres effets militaires ont été saisis.

Très tôt mardi matin, à la 8ème, 9ème et 10ème avenue de la zone Musaga, la population a été réveillée par un nombre important de militaires. Ces derniers ont procédé à l’arrestation des dizaines de domestiques qui ont été vite relâchés.

Selon les témoignages des habitants de la localité, ces domestiques venaient d’indiquer aux hommes en uniforme les domiciles des officiers de larmée issus des ex-FAB.

Curieusement, les ménages visés sont ceux de militaires en mission de maintien de la paix : « il s’agit du Major Cubahiro et du Capitaine Kazoviyo Etienne tous habitant la 8ème avenue Musaga » explique sous anonymat un habitant de Musaga.

Ces deux officiers ciblés par la fouille sont respectivement en Somalie dans le contingent de l’AMISOM et en République Centrafricaine au sein du contingent onusien de la MINUSCA.

Notre source témoigne que des effets militaires ont été saisis dans ces ménages par leurs collègues de la police militaire. « Au cours de cette opération, ils ont saisi des tenues militaires, des bottines et un lit de campagne. Les deux officiers sont tous tutsi. Nous avons peur qu’ils soient persécutés à leur retour au pays », ajoute ce témoin.

La population de Musaga demande au commandant du bataillon Police Militaire (PM) de cesser la persécution des citoyens paisibles dans les quartiers ainsi que les officiers.

Au cours de cette même opération, certains officiers ciblés par ladite fouille et présents à leurs domiciles ont tout simplement refusé l’accès de leurs maisons aux militaires de la PM.

D’autres avaient déjà déménagés de la zone Musaga bien avant l’opération.

Ces fouilles perquisition inquiètent les habitants de la zone, surtout qu’elles semblent viser la seule composante tutsie.

Cette opération intervient également après la mise en garde lancée par le chef d’état-major général de la FDN, le Lieutenant-général Prime Niyongabo, qui demandait à tous les militaires d’être aux aguets, car une « guerre imminente » menace le pays.

A propos de cette rencontre, plusieurs sources au sein de l’armée confirment cette alerte du chef d’état-major adressée à tous les officiers ; ainsi que d’un entretien confidentiel cette fois avec les seuls militaires issus des anciens partis et mouvements politiques armés (ex-PMPA). Tout laisse penser à une division orchestrée par le Lieutenant-général Prime Niyongabo


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!