IGIHE.com \BB Arts \BB Sécurité
Le Procureur général du Rwanda accuse la France d’inaction judiciaire face aux suspects de crimes de génocide
Publié le 20-01-2013 - à 18:10' par IGIHE

Le Procureur Général de la République, Martin Ngoga, déclare que la France ne fait rien pour procéder aux arrestations des présumés criminels de génocide Tutsi de 1994 parce qu’ils sont nombreux en liberté alors qu’ils sont recherchés par la justice rwandaise.

Dans un entretien avec Jeune Afrique, il déclare que le Rwanda continuera à traquer tout suspect criminel de génocide des Tutsi de 1994.

Il est revenu sur deux décisions de la CPI de l’an passé précisant que la France pourrait continuer à donner un permis de séjour à la dame du feu Juvénal Habyarimana, ancien président du Rwanda (1973-1994).

Une autre décision du tribunal est de ne pas permettre l’extradition de deux anciens dir igeants du Rwanda, Hyacinthe Nsengiyumva et Vénuste Nyombayire, eux aussi suspectés d’avoir commis des crimes de génocide.

Il a ajouté que des dossiers transmis par le TPIR-Arusha à la justice française pour d’investigations et instructions poussés concernant les suspects Wenceslas Munyashyaka et Laurent Bucyibaruta, cela fait cinq ans que rien n’est fait à ce propos. Tout ceci montre que la France couvre ces suspects, a-t-il dit.

« Pour notre demande adressée à la justice française pour l’extradition de ces derniers, le Tribunal français ne l’a pas satisfaite évoquant que cette demande serait politiquement motivée. Pourtant ce n’est pas vrai. La France devrait se ressaisir et comprendre que c’est le seul pays qui n’a pas encore jugé au moins un des suspects génocidaires qui séjournent sur son territoire. Si nos demandes d’extradition étaient politiquement motivées, le TPIR-Arusha n’aurait pas déféré devant les juridictions françaises certains prévenus. Par contre, c’est la France dont les motivations de non extradition vers le Rwanda des présumés génocidaires sont politiques », a déclaré à Jeune Afrique, le Procureur Martin Ngoga.

« La justice française n’est pas indépendante. Cela se voit avec toutes ces 18 années qui viennent de passer sans qu’au moins un seul présumé criminel de génocide des Tutsi du Rwanda soit jugé. Rien n’a été fait pour que la France procède à leur arrestation. Au contraire, elle leur donne le permis de séjour », a-t-il ajouté.

Pour ce qui est du jugement rendu par le TPIR-Arusha innocentant Protais Zigiranyirazo, le frère d’Agatha Habyarimana, le Procureur trouve que le fait qu’il lui serait permis de séjourner en France, cela ne serait pas étonnant surtout que d’autres prévenus y séjournent.

Et puis « il pourrait même venir s’établir dans son pays le Rwanda qu’il ne serait pas du tout inquiété car les décisions du TPIR sont sans appel et non questionnables », a-t-il confié.

Selon le Procureur Général, beaucoup de personnalités innocentées par le TPIR-Arusha sont interdits d’aller en dehors de la circonscription d’Arusha parce qu’ils n’ont pas des documents de voyage.

Pour lui, il ne comprend pas pourquoi ils ne voyagent pas jusqu’à Kigali pour les récupérer, qu’ils devraient montrer le fondement de leurs craintes.

Commentaires

ANDIKA ICYO UTEKEREZA KURI IYI NKURU

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKA RY'IGITEKEREZO CYAWE:
Witandukira kubijyanye n'iyi nkuru; wikwandika ibisebanya, ibyamamaza cyangwa bivangura; wikwandika ibiteye isoni,
Wifuza kubona byihuse ibivugwa/ibisubizo ku gitekerezo cyawe, andika email yawe ahabugenewe.
Igitekerezo cyawe kigaragara nyuma y'isuzuma rikorwa na IGIHE.com
Ibi bidakurikijwe igitekerezo cyanyu gishobora kutagaragara hano cyangwa kigasibwa, Murakoze!