Urgent

Zimbabwe : les réfugiés rwandais doivent rentrer et participer à la reconstruction de leur pays.

Redigé par IGIHE
Le 24 avril 2017 à 10:59

Vendredi, le 21 avril 2017, lors de la première tournée du Ministre zimbabwéenne de la Fonction publique, du travail et des Services sociaux, Prisca Mupfumira ; au camp de réfugiés de Tongogara, elle a déclaré que les rwandais avec le statut de réfugiés au Zimbabwe seront rapatriés dans leur pays, d’ici la fin de l’année 2017.
Le Zimbabwe compte rapatrier les Rwandais qui y séjourne en tant que réfugiés, conformément à la clause de cessation qui a certifié le Rwanda comme pays suffisament sûr, pour le (...)

Vendredi, le 21 avril 2017, lors de la première tournée du Ministre zimbabwéenne de la Fonction publique, du travail et des Services sociaux, Prisca Mupfumira ; au camp de réfugiés de Tongogara, elle a déclaré que les rwandais avec le statut de réfugiés au Zimbabwe seront rapatriés dans leur pays, d’ici la fin de l’année 2017.

Le Zimbabwe compte rapatrier les Rwandais qui y séjourne en tant que réfugiés, conformément à la clause de cessation qui a certifié le Rwanda comme pays suffisament sûr, pour le retour des réfugiés.

La ministre zimbabwéenne de la Fonction publique, du Travail et des Services sociaux, Prisca Mupfumira, a déclaré que les Rwandais devraient revenir et participer à la reconstruction de leur pays.

"Le statut de réfugié ne peut en aucun cas rester permanent. J’ai été réfugiée avant au Royaume-Uni, mais lorsque le Zimbabwe a eu son indépendance, le HCR m’a rapatriée. ", a déclaré la ministre.

Elle a déclaré que le Zimbabwe se conformerait à la clause de cessation et rapatrierait tous les Rwandais.

Mais quelques réfugiés rwandais au Zimbabwe sont réticents à retourner dans leur pays natal. Certains disent qu’ils ont déjà commencé des familles au Zimbabwe et qu’ils ne peuvent pas quitter le pays.

D’après des statistiques antérieures, le nombre de réfugiés rwandais au Zimbabwe est équivalent à peu près de 400.

D’ici le 31 décembre 2017, tout Rwandais qui n’aura pas été rapatrié, ne sera plus considéré comme réfugié.

Selon la ministre de la gestion des catastrophes et des réfugiés, Seraphine Mukantabana ; le gouvernement rwandais a déjà préparé le camp Nyarushishi dans le district de Rusizi pour recevoir les rapatriés.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité