IGIHE.com \BB Insolite
Yémen : dix enfants tués dans un raid, l’Arabie Saoudite trouve une excuse
Publié le 14-08-2016 - à 13:33' par IGIHE

GUERRE - Lors d’un raid aérien mené par la coalition arabe, Arabie Saoudite en tête, dix enfants ont été tués. MSF et l’Unicef accusent la coalition d’avoir bombardé une école. L’Arabie Saoudite rétorque que c’était un centre d’entraînement où des enfants sont embrigadés.

Dix enfants ont été tués dans une zone rebelle du Yémen par des frappes de la coalition militaire dirigée par l’Arabie Saoudite, qui est régulièrement accusée de commettre des "bavures" contre des civils dans le pays en guerre.

Le Fonds des nations unies pour l’enfance (Unicef) a exhorté ce dimanche 14 août les belligérants à épargner les civils au Yémen, où les violences ont repris de plus belle en début de semaine après l’échec des négociations de paix entre pouvoir et rebelles.

"Tous âgés de moins de 15 ans"

"Nous avons vu dix enfants morts et 28 blessés, tous âgés de moins de quinze ans et victimes de frappes aériennes sur une école coranique à Haydan" (nord), a indiqué à l’AFP une porte-parole de l’ONG humanitaire Médecins sans frontières (MSF), Malak Shaher, en précisant que le bombardement avait eu lieu samedi. Les victimes sont âgées de six à 14 ans, a précisé l’Unicef, qui parle aussi d’une école bombardée.

Mais ce dimanche, la coalition arabe intervenant au Yémen a nié dimanche que ses avions aient visé une école dans le nord du pays en guerre, affirmant avoir frappé un centre où les rebelles Houthis entraînaient des enfants au combat, a indiqué son porte-parole.

Un camp d’entraînement d’enfants ?

Si le général saoudien Ahmed Al-Assiri dément "qu’une école ait été la cible de la coalition", il justifie la mort de ces dix enfants : "Ils utilisent des enfants comme recrues. [...] L’aviation a bombardé (seulement) un camp d’entraînement." Le général a ajouté : "Nous aurions espéré qu’au lieu de pleurer dans les médias, MSF prenne des mesures pour arrêter le recrutement d’enfants pour les guerres".

Visiblement peu ému par la mort d’enfants, fussent-ils embrigadés, le général Assiri fait état, lui, de la mort du responsable du camp, Abou Yahya Abou Rabaa, et d’un nombre non spécifié de rebelles chiites Houthis. Ce responsable saoudien accuse les rebelles de "recruter des enfants et de les utiliser comme éclaireurs, gardes, messagers et combattants". Selon lui, ils "les exposent aux blessures et aux meurtres". "Notre question est la suivante : que font des enfants là-bas ?", s’est-il interrogé.

La coalition arabe, responsable de la mort de centaines d’enfants

L’Unicef a appelé toutes les parties "à respecter le droit international en ne visant que les combattants". L’ONU a accusé à plusieurs reprises les parties en conflit de commettre des exactions contre les civils.

En juin, la coalition arabe avait été inscrite par l’ONU sur une liste noire des entités ne respectant pas les droits des enfants à la suite d’un rapport concluant qu’elle était responsable de la mort de 60% des 785 enfants tués au Yémen l’an dernier. La coalition a admis le 4 août être responsable de "manquements" au droit humanitaire dans deux bombardements en 2015. A chaque fois, la coalition accusait des Houthis de s’y cacher.

Avec metronews.fr


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!