Une compagnie chinoise en partenariat avec le Rwanda sur le projet Vision City

Publié par Olga Ishimwe
Le 9 mai 2017 à 09:50
Visites :
56 2

Située sur l’une des collines du "Pays aux mille collines", le projet de Vision City s’inscrit dans les efforts du gouvernement rwandais pour répondre aux défis du logement à Kigali, capitale du pays.

La première phase de ce projet, qui est le plus important projet de logement au Rwanda, consiste en 504 unités de villas et d’appartements. Une fois ces quatre phases achevées, le projet aura la capacité d’accueillir plus de 22.000 personnes, selon ce plan.

"Chaque fois que je viens ici travailler, je vois ce projet, je voudrais vivre ici, je vais travailler dur", raconte Sandrine Umubyeyi, une Rwandaise qui travaille sur le site pour la China Civil Engineering Construction Corporation (CCECC), compagnie chinoise qui assure la première phase de ce projet.

"J’espère que le nom de Vision City signifie qu’elle aura une vision et un plan", ajoute cette secrétaire de 25 ans. "Ce sera la cité de la vision car chacun regardera et se dira, +nous avons une vision, même moi j’ai une vision+".

Kigali pourrait connaître un déficit de logements de 350.000 unités résidentielles d’ici dix ans si rien n’est fait pour répondre à la pénurie actuelle, selon une étude menée en 2012 par le gouvernement rwandais et l’Union européenne.

Au moins 43.436 logements sociaux et 186.163 logements à loyer abordable sont nécessaires chaque année d’ici à 2022, représentant 54% de la demande de logement, selon le plan d’urbanisme municipal de Kigali.

"C’est la première du genre dans le pays, et la meilleure, avec une belle vue et une bonne planification, tout est nouveau ici", commente Emmanuel Uwifashije, électricien de 31 ans travaillant pour la CCECC.

"On l’appelle Vision City, et c’est exactement une cité de vision, une vision positive. Elle apporte du changement dans le pays, et contribue peu à peu au développement du Rwanda. Une fois le projet complet achevé, elle sera très positive pour notre pays", indique M. Uwifashije.

D’autres projets de la CCECC comparables à celui de Vision City apportent également un changement favorable à ce pays enclavé en termes de développement, selon lui.

"La CCECC a bâti de nombreux bâtiments emblématiques au Rwanda", a déclaré à Xinhua, Wang Lei, directeur général de la CCECC au Rwanda, "dont l’un des plus grands stades du Rwanda, le stade Amahoro, la Kigali Tower City qui est le bâtiment le plus élevé de Kigali, la M. Peace Plaza qui est le plus grand centre d’affaires de la municipalité, etc.".

La CCECC s’est engagée à s’acquitter de ses responsabilités sociétales, par exemple en apportant une formation gratuite aux travailleurs rwandais, en leur proposant des opportunités d’apprendre des compétences sur le site du projet.

La compagnie chinoise contribue également à créer des emplois pour la population locale, a dit M. Wang, précisant que 3.000 habitants locaux ont travaillé sur le projet Vision City tout au long de l’année 2015.

La CCECC a formé de nombreux travailleurs locaux pour en faire des travailleurs qualifiés sous la direction du personnel chinois de la compagnie, a-t-il indiqué.

"La CCECC m’a appris la connaissance électrique et mécanique", raconte M. Emmanuel, qui travaille au sein de la CCECC depuis 2008.

Avec Xinhua news


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité