Trump rencontre Macron et loue sa "formidable victoire"

Redigé par IGIHE
Le 25 mai 2017 à 07:38
Visites :
56 2

Le face-à-face, très attendu, s’est semble-t-il plutôt bien passé : Donald Trump et Emmanuel Macron, de plus de 30 ans son cadet, se sont rencontrés pour la première fois jeudi à Bruxelles.

Le président américain a loué la "formidable victoire" de son homologue français qui a, à l’issue de leur déjeuner, évoqué une rencontre "constructive et directe".

Leur brève apparition devant les journalistes s’est achevée par une longue poignée de main un peu déroutante, les deux hommes donnant l’impression de ne pas vouloir lâcher la main de l’autre.

Melania Trump était présente avec son mari sur le perron de l’ambassade des Etats-Unis à Bruxelles pour recevoir le nouveau président français, dont l’épouse Brigitte n’était pas présente.

"C’est un grand honneur pour moi d’être avec le nouveau président de la France, qui a mené une campagne incroyable et a remporté une formidable victoire", a lancé le président républicain, qui s’enorgueillit d’avoir bousculé les codes traditionnels de la politique en accédant à la surprise générale à la Maison Blanche.

"Tout le monde en parle à travers le monde. Bravo. Bien joué !", a-t-il ajouté.

- Mousses au chocolat belge -

S’il n’avait pas explicitement pris position dans la campagne électorale française, certains des propos de Donald Trump avaient alimenté l’idée selon laquelle il aurait vu d’un bon oeil la victoire de la candidate d’extrême droite Marine Le Pen

A quelques jours du scrutin, il avait prédit que l’attentat perpétré sur les Champs-Elysées à Paris et revendiqué par l’organisation jihadiste Etat islamique (EI) aurait des répercussions de taille et "aiderait probablement" Mme Le Pen car "c’est la plus ferme sur les frontières".

"Je suis très heureux pour ma part aussi d’être avec le président Trump", a répondu Emmanuel Macron, évoquant, parmi la large palette de sujets à l’ordre du jour : la lutte contre le terrorisme et "les sujets climatiques et énergétiques".

Les discussions sur ce sujet ont probablement été délicates : l’administration Trump agite depuis plusieurs mois le spectre d’un retrait de l’accord de Paris sur le climat.

Le président américain n’a pas répondu à une question d’un journaliste relative aux fuites dans les médias américains sur les détails de l’enquête sur l’attentat de Manchester qui ébranlent la coopération entre services de renseignement.

Au menu de ce repas organisé dans la salle à manger au décor d’inspiration japonaise de l’ambassade américaine : tomate et mozzarella de bufflonne, filet de veau pommes chateaubriand et duo de mousses au chocolat belge.

"Première rencontre constructive et directe avec le Président Trump", a tweeté peu après le nouveau locataire de l’Elysée.

Avec AFP


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité