Le temps est venu pour un assassinat présidentiel

Publié par FDESOUCHE
Le 12 novembre 2016 à 09:01
Visites :
56 2

Rajesh a ensuite basculé son compte qui était en vision publique en compte privé. Le compte de Rajesh a depuis été supprimé. Le Telegraph n’a pas répondu immédiatement à une enquête de presse qui voulait savoir si la journaliste avait été licenciée ou pas pour son Tweet.

Mme Rajesh était connue également pour ses interventions écrites dans le journal The Guardian. La direction du journal a déclaré :

« Monisha Rajesh est une collaboratrice free-lance indépendante occasionnelle, pas une journaliste salariée du journal, et The Guardian n’est donc pas responsable des commentaires que celle-ci peut écrire en son nom personnel ».

Il y a une semaine, le Los Angeles Times avaient licencié un de ses journalistes après qu’il ait écrit dans un tweet qu’il désirait voir Donald Trump mort.

Traduction FDS du Daily Caller

Ndlr : Bien que pas encore officialisé par les deux journaux, Monisha Rajesh a bien été virée par le Guardian et ses comptes Twitter et Facebook ont été supprimés d’après plusieurs tweets convergents.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité