RDC : le projet PDU réhabilite 12 km de voirie dans six villes .

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 20 janvier 2017 à 01:31
Visites :
56 2

En l’espace des trois ans, 12 kilomètres de voirie dans six villes de la RDC ont été réhabilités dans le cadre du Programme de développement urbain (PDU), a annoncé le représentant de la Banque mondiale (BM) dans ce projet, chiffré à 100 millions de dollars américains. Il l’a déclaré jeudi 19 janvier à Kinshasa à l’ouverture d’un atelier d’évaluation du PDU.

Ce projet qui doit être réalisé en six ans est issu de l’accord conclu entre la République démocratique du Congo et la Banque mondiale le 6 septembre 2013, en vue d’améliorer la fourniture des services de base et de renforcer la gestion urbaine et municipale à Bukavu, Kalemie, Kindu, Kikwit, Matadi et Mbandaka.

Le représentant de la Banque mondiale au PDU, Christian Egof, estime qu’il y a lieu d’encourager le projet pour son impact sur la population des villes ciblées :

« A ce jour, soixante-sept mille personnes ont pu obtenir accès à des routes praticables toute l’année grâce au PDU à travers la réhabilitation de 12 kilomètres de voirie ».

Dans sa première composante, le projet vise à s’occuper des infrastructures prioritaires. Il s’agit d’apporter notamment un appui à la réhabilitation et la modernisation des axes routiers et des drainages dans les villes concernées.

D’autre part, l’accent est mis sur la gouvernance urbaine, notamment en apportant une assistance technique aux structures de gouvernance urbaines.

Pendant deux jours, les experts de deux parties ainsi que les maires des villes concernées vont évaluer l’exécution de ce projet.

C’est ainsi que le ministre de l’Urbanisme et Habitat, Joseph Kokoyangi, a saisi l’occasion pour interpeller les participants sur le rôle qu’ils doivent jouer pour la réussite du PDU :

« Est-ce que ce qui a été prévu a été réalisé ? Si cela a été réalisé, à quelle proportion ? Et si le taux d’exécution est faible, nous devons identifier les raisons et faire pour contourner ces difficultés. C’est à cette panoplie des questions, de fond et de forme que nous devons répondre pendant cet atelier ».

Avec radiookapi.net


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité