Licenciements illégaux à EAC relevés par EALA, Mfumukeko blâmé

Redigé par IGIHE
Le 26 janvier 2017 à 11:10
Visites :
56 2

Le rapport de l’EALA (East African Legislative Assembly) a relevé des vices dans le licenciement et la termination des contrats des agents de l’East African Community (EAC). Est incriminé le Secrétaire Général de la EAC, M. Libérat Mfumukeko.

Tout part de la termination des contrats en juin 2016 pour des agents du département Apsa (Africa Peace and Security Architecture). Ces agents ont été invités à reprendre leurs fonctions après recommandation du Conseil des Ministres EAC du 5 septembre 2016.
La décision dudit Conseil des Ministres a été motivée par la requête d’EALA réunie à Kampala ce mardi 24 janvier 2017. Celle-ci avait constatée une mauvaise gouvernance au sein du Secrétariat Exécutif d’EALA.

Le député Sebalu a relevé en plénière que la décision de rupture de contrats des agents d’APSA a été irrégulière quand bien même le Secrétaire Général de l’EAC a justifié cette démarche par le manque de provisions budgétaires pour leurs salaires.

Les députés EALA ont recommandé au Burundais Mfumukeko d’être un dirigeant qui consulte les autres pour des décisions à prendre et pouvant créer des antécédents à l’institution.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité