CMA, RSE et ICPAR volent au secours des Rescapés de Nyamagabe

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 2 juillet 2017 à 02:04
Visites :
56 2

Le personnel de CMA (Capital Market Authority), de RSE (Kigali Stock Exchange) et de ICPAR (Institute of Certified Public Accountants of Rwanda) s’est transporté vers MURAMBI de Nyamagabe, dans le secteur Gasaka pour réconforter et soutenir 26 familles des rescapés du génocide perpétré contre les Tutsi de 1994.

Il leur a apporté 26 matelas de couchage et un montant destiné à financer les frais scolaires pour deux enfants de ces 26 familles, le tout ayant une valeur de deux millions de francs soit 2500 USD.

"Ce don de matelas vient à point nommé. Aucune de ces 26 familles n’a les moyens de s’en acheter", a confié Innocent Nsengiyumva, l’un des bénéficiaires, qui avoue que pour dormir il, comme les autres voisins, ne faisait que dérouler une natte et se faisait couvrir une couverture.

Très fier de ces bénévolent, Innocent ne tarit pas d’éloges : "Nous allons dorénavant bien dormir. Bien plus, ces hommes de bonne volonté nous ont payé la couverture d’assurance-maladie MUTUELLE DE SANTE qui ne nous est pas aisée à acquérir. Continuez dans l’avenir à penser et voler au secours des gens qui sont dans de difficiles conditions de vie comme nous", a-t-il dit.

De son côté, Eric Bundugu, dirigeant de CMA, a réfléchi sur l’acte que le groupe venait de poser en ces termes :
"Nous ne devrons pas attendre que le Gouvernement conçoive seul les programmes d’assistance sociale et venir au secours des infortunés. Nous aussi avons une part de responsabilité dans cet effort de redonner espoir de vivre à certaines sections de la population rwandais dans la mesure de nos moyens".

Pour le Directeur des Affaires socales du District Nyamagabe, Jean Bosco Ngabonziza, présent à la cérémonie, un tel secours aux rescapés du génocide perpétré contre les Tutsi de 1994 leur donne un réconfort très apprécié surtout quant le don leur apporté vient améliorer la qualité de leurs lits mais aussi veiller à leur santé en leur payant la couverture d’assurance maladie.

Le personnel de ces trois institutions a pu visiter le Mémorial du Génocide de Murambi où il a pu rendre hommage au 50.000 victimes du génocide qui y reposent.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité