Sénégal : le procès de Khalifa Sall de nouveau renvoyé au 23 janvier

Redigé par RFI
Le 3 janvier 2018 à 05:36

Nouveau renvoi au Sénégal pour le procès de Khalifa Sall. Le député-maire de Dakar est accusé de détournements de fonds publics. Une audience au tribunal correctionnel s’est tenue ce mercredi matin sous très haute tension et plusieurs personnes ont même été évacuées de la salle. C’est la défense qui a demandé ce nouveau renvoi. Rendez-vous est donc finalement pris pour le 23 janvier 2018.

La défense avait demandé un délai de deux mois. Elle n’aura finalement obtenu que trois semaines. Dès le début de l’audience, les avocats du maire de Dakar ont en fait formulé une demande de renvoi, le temps pour le tribunal notamment de citer 70 témoins listés par la défense, dont une dizaine de personnalités de la vie publique sénégalaise parce qu’elles ont eu à gérer ou gèrent encore des fonds politiques et pourraient donc en décrire le fonctionnement devant la cour, selon les avocats de Khalifa Sall.

Trop de temps perdu...

Le maire de la capitale sénégalaise et ses collaborateurs sont accusés notamment de détournements de deniers publics à hauteur de 1,8 milliard de francs CFA. De l’argent qu’ils sont soupçonnés d’avoir prélevé d’un fonds de la mairie de Dakar, la Caisse d’avance.

Pour les avocats de l’Etat, la défense refuse que Khalifa Sall soit jugé. Trop de recours, trop de renvois, trop de temps perdu, estiment-ils. Le président du tribunal a finalement accédé à la demande de la défense avec un renvoi de l’affaire : « Il n’y en aura pas d’autres », a-t-il précisé. Mais avec un délai qui, selon les avocats du maire, ne sera pas suffisant pour obtenir la convocation de certains noms cités dans la liste de témoins.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité