Urgent

Réunies à l’ONU, les femmes africaines veulent se faire entendre

Redigé par IGIHE
Le 3 juin 2017 à 01:16

L’ONU accueille cette semaine 80 femmes issues du continent africain. Elles sont membres de la classe politique, employées de grandes organisations internationales, expertes ou encore issues de la société civile. Et elles sont bien décidées à se faire entendre. Epaulées par l’organisation UN women et l’Union africaine, ces femmes d’influence ont décidé de s’associer en réseau pour s’entraider.
Elles sont arrivées à New York avec un seul objectif : féminiser le continent africain dans ses plus hautes (...)

L’ONU accueille cette semaine 80 femmes issues du continent africain. Elles sont membres de la classe politique, employées de grandes organisations internationales, expertes ou encore issues de la société civile. Et elles sont bien décidées à se faire entendre. Epaulées par l’organisation UN women et l’Union africaine, ces femmes d’influence ont décidé de s’associer en réseau pour s’entraider.

Elles sont arrivées à New York avec un seul objectif : féminiser le continent africain dans ses plus hautes instances. Bineta Diop est l’envoyée spéciale de l’Union africaine en charge des femmes, de la paix et de la sécurité. elle s’étonne des freins à la réussite des Africaines : « Comme on dit, planète 50/50. Pourquoi on y arrive pas ? Donc, c’est ça que nous sommes en train de voir pour avoir cette stratégie parce ce qu’on recule mais il faut une volonté et des volontés politiques mais aussi pour nous de nous mobiliser. »

Et cela d’autant plus que la seule femme chef d’état africaine, Ellen Johnson Sirleaf au Liberia, rendra son poste en octobre 2017. C’est un tort pour Bineta Diop qui estime que les femmes africaines très impliquées dans l’éducation, les soins de santé ou encore l’agriculture auraient beaucoup à apporter au continent : « Les femmes ont une autre façon de faire de la politique. Parce que c’est surtout ça : la politique que nous avons actuellement ne nous mène à rien. ça a démontré pendant des années que cela ne nous a pas apporté les solutions que nous voulons. Maintenant c’est de dire comment nous pouvons changer la politique en amenant d’autres acteurs et actrices que sont les femmes et les jeunes surtout. »

Deux ans après que l’Union africaine ait déclaré « la décennie des femmes » ces dernières veulent maintenant que les mots se transforment en actes concrets.

Ave Rfi


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité