RDC : la police présente des adeptes de Bundu dia Kongo présumés assaillants

Publié par Olga Ishimwe
Le 10 août 2017 à 12:38
Visites :
56 2

A Kinshasa mercredi 9 août, la police a présenté une trentaine de présumés adeptes de la secte Bundu dia Kongo accusés d’avoir participé aux attaques de lundi dans la capitale. Parmi eux, trois femmes. Selon le porte-parole de la police, ces présumés assaillants avaient l’intention de faire une déclaration à la télévision nationale.

C’est couchés sur le plancher à l’arrière d’un camion non bâché qu’ils sont conduits au commissariat général de la police, escortés par des éléments fortement armés. La plupart d’entre eux portent des bandeaux rouges autour de leurs têtes. D’autres arborent des insignes BDK. Et tous sont pieds nus, cheveux en désordre. Une chaise en plastique de couleur bleue est attribuée à chacun une fois descendu du camion.

Ensuite, le porte-parole de la police ouvre le bal. Seul orateur de la cérémonie, le colonel Ezéchiel Pierrot Rombaut Muanamputu parle des terroristes. Des adeptes de Ne Muanda Nsemi, chef spirituel du mouvement politico-mystico-religieux Bundu dia Kongo, précise le colonel avant d’ajouter que ce sont ces trente et une personnes qui ont endeuillé la capitale lundi dernier 7 août. Les trois femmes qui figurent dans les rangs sont présentées comme des prophétesses. Deux valises de gris-gris et d’autres fétiches attribués aux présumés assaillants sont également exhibés.

Les forces de l’ordre ont réussi à maîtriser la situation et à rétablir l’ordre en moins de deux heures, a conclu le colonel Muanamputu.

Avec Rfi


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité