841 accusés de soudoiement ; obligés de verser 3 milliards

Redigé par IGIHE
Le 6 juin 2017 à 01:08
Visites :
56 2

Au total, 841 condamnations de corruption et mauvaise répartition de plus de 3 milliards de francs rwandais ( 3, 386 383 761 Rwf) ont été enregistrés entre 2013/2014 et 2015/2016 exercices financiers, selon le parquet général du Rwanda.

Dans un rapport publié hier par le représentant du département économique et financier de l’Autorité nationale chargée des poursuites judiciaires, Jean-Marie Vianney Nyirurugo, il a été révélé que l’année 2014/2015 a été marqué par beaucoup de criminels inculpé pour corruption.

Selon le rapport, en 2013/2014, dans 76 affaires judiciaires, 183 personnes ont été accusées d’avoir été soudoyées et obligées de verser des pots-de-vin aux officielles pour un montant total de 1,7 milliard franc rwandais. En 2014/2015, dans un total de 388 affaires judiciaires, 439 personnes ont été accusées de corruption et soudoiement pour la somme totale de 925 442 337 ; alors qu’au cours de l’année 2015/2016 , 219 personnes dans 179 affaires judiciaires ont été accusé de verser des pots-de-vin égaux à un total de 739, 667, 140 de francs rwandais.

De 2010 à 2016, les statistiques indiquent que le taux de corruption est passé de 0,5 à 5 %.

Nyirurugo a expliqué que les défis dans la lutte contre la corruption et la poursuite des coupables identifiés par l’audit général en général, est retardé par la falsification de preuves, le refus de l’accès aux dossiers pendant les audits.

La présidente de Transparency International Rwanda, Ingabire Marie Immaculée, a déclaré que le refus de fournir des informations sur la corruption entrave son éradication.

"Notre grand problème est que les gens cachent des informations sur la corruption", a-t-elle déclaré.

Ingabire a exhorté les Rwandais, en particulier les auditeurs internes, à être honnête et à fournir des informations sans couvrir les coupables.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité