Philippines : Une lutte fortifiée contre le tabac

Publié par IGIHE
Le 22 mai 2017 à 07:06
Visites :
56 2

Après s’être attaqué au narcotrafic, le président des Philippines, le controversé Rodrigo Duterte, cible le tabac. Il vient de signer un ordre exécutif l’interdisant dans tous les lieux publics du pays, y compris dans la rue. Les contrevenants risquent une peine de prison.

Les Philippines figurent parmi les plus gros consommateurs de tabac de la région. En Asie du Sud-Est, c’est le pays qui compte le plus de fumeurs après l’Indonésie, selon le ministère philippin de la Santé. Près d’un quart des Philippins fument, dont 11% de mineurs, d’après un rapport de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Quand on regarde le prix peu élevé d’un paquet – 27 pesos, soit moins de 50 centimes d’euros – on comprend mieux pourquoi il peut être difficile d’arrêter de fumer aux Philippines, surtout quand ces cigarettes sont également vendues à l’unité un peu partout. Et, contrairement à la France, presque n’importe qui peut revendre du tabac.

L’ordre présidentiel signé par le président Rodrigo Duterte prévoit l’interdiction du tabac dans tous les lieux publics, sur le modèle de ce qu’il a mis en place depuis des années dans sa ville de Davao, dans le sud du pays.

Une peine maximale de quatre mois de prison

Cette interdiction va très loin puisque sont bannies la cigarette mais aussi la cigarette électronique, dans tous les lieux publics, y compris sur les trottoirs. Si l’on est pris, désormais, on risque jusqu’à quatre mois de prison ferme.

L’autre élément fort de cette loi, c’est l’interdiction de la consommation, de l’achat et de la vente pour les moins de 18 ans. Seront désormais bannis tous les points de vente situés à moins de 100 mètres des écoles.

En contrepartie, les mairies devront mettre en place des espaces désignés pour les fumeurs et des panneaux « interdiction de fumer » partout ailleurs.

Enfin, les citoyens sont invités à aider à faire appliquer la loi, en rejoignant des groupes civils créés à cet effet.

Le président est un ancien fumeur

Cette interdiction de fumer dans les lieux publics est plutôt bien accueillie pour l’heure. Il faut dire que l’idée de respirer un air plus pur fait beaucoup moins polémique que la guerre anti-drogue, qui a tué près de 9 000 personnes.

Lui-même ancien fumeur, le président Rodrigo Duterte a décidé d’arrêter le tabac après avoir découvert être atteint de deux maladies : l’œsophage de Barrett et la maladie de Buerger, directement liées à la consommation de tabac.

Avec Rfi


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité