Les obsèques de Sayinzoga Jean, un homme d’une intégrité exemplaire

Publié par IGIHE
Le 21 avril 2017 à 10:33
Visites :
56 2

Ce Jeudi, le 20 avril 2017, famille, amis et collègues du défunt Sayinzonga l’ont enterré en honneur. Il est mort du foie, dimanche, le 16 avril 2017.

Cet homme âgé de 75 ans a dirigé la Commission Nationale de Démobilisation au Rwanda. Catholique pratiquant, il a eu droit à une messe de Requiem dans l’église de Regina Pacis, à Remera.

Ladite messe a été célébrée par une équipe de 15 prêtres. Des milliers de Rwandais ont assisté à cette messe. La Première Dame, Mme Jeanette Kagame et sa file Ange Kagame y assistaient mais aussi, le premier ministre Anastase Murekezi, des ministres, sénateurs, députés et beaucoup d’autres personnalités publiques.

Betty Sayinzoga a révélé que parmi les derniers souhaits de son père, il avait explicitement demandé que son parcours académique ne soit pas mentionné au cours de ses funérailles.

“Et aussi, que personne ne mentionne le nombre d’enfants que j’ai engendré, car tous ceux que j’ai élevé sont mes enfants}”, a dit Betty rapportant les dernières volontés de son père.

Elle a ajouté qu’une autre volonté de son père était de ne pas manifester des pleurs dans ses obsèques.

Un passioné du Karaté...

Sayinzoga a pratiqué le karaté pendant 40 ans. C’est lui qui a initié ce sport au Burundi et au Rwanda. Il est le seul rwandais à avoir eu le sixième Dan.

Dans le témoignage du président de la fédération rwandaise de karaté (FERWAKA), Karamaga Barnabe, est revenu sur la discipline exemplaire de feu Sayinzoga dans le sport du karaté.

Un dirigeant exemplaire

Le Ministre de la Gouvernance locale, Francis Kaboneka, a témoigné de la bonne volonté et de l’amabilité de Sayinzonga durant les quatorze années qu’il a dirigé le village d’Intashyo en tant chef de Mudugudu.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité