Le Président Kagame primé visionnaire pour le développement touristique au Rwanda

Redigé par IGIHE
Le 21 octobre 2017 à 11:41

Le président Paul Kagame recevra un prix pour son leadership visionnaire au cours de la cérémonie annuelle des World Tourism Awards. Ce prix sera à sa 20ème édition et se déroulera le 6 novembre 2017.
“Le Prix du tourisme visionnaire est décerné au Président Paul Kagame en reconnaissance de son leadership visionnaire à travers une politique de réconciliation, de tourisme durable, de conservation de la faune et de développement économique attirant ainsi des investissements majeurs dans l’hôtellerie. Il a (...)

Le président Paul Kagame recevra un prix pour son leadership visionnaire au cours de la cérémonie annuelle des World Tourism Awards. Ce prix sera à sa 20ème édition et se déroulera le 6 novembre 2017.

“Le Prix du tourisme visionnaire est décerné au Président Paul Kagame en reconnaissance de son leadership visionnaire à travers une politique de réconciliation, de tourisme durable, de conservation de la faune et de développement économique attirant ainsi des investissements majeurs dans l’hôtellerie. Il a conduit le Rwanda à devenir l’une des principales destinations touristiques en Afrique aujourd’hui.”

“Sous la direction visionnaire du Président Paul Kagame, le Rwanda a connu un succès touristique remarquable et a été établi sur la scène mondiale en tant que destination touristique leader en Afrique aujourd’hui”, lit-on dans le communiqué

Le tourisme, première source de devises étrangères au Rwanda, a joué un rôle crucial dans le développement du pays.

Les recettes du tourisme ont doublé, passant de 200 millions de dollars EU en 2010 à 404 millions de dollars US en 2016, soit une augmentation annuelle moyenne de 10%, dépassant de 13% l’objectif de la Stratégie nationale d’exportation II en 2016. Plus de 1,3 millions de touristes ont visité le Rwanda en 2016. Les arrivées de visiteurs pour la même période (2010-2016) ont augmenté de 12% par an alors que les arrivées de l’OMT dans les marchés émergents mondiaux ont été évaluées à 3,3% pour la même période.

Le secteur du tourisme au Rwanda devrait croître de 15% par an.

Attirant de plus en plus d’investissements étrangers, le Rwanda a mis en place plusieurs initiatives pour assurer un environnement propice aux affaires. À ce jour, le Rwanda est considéré comme la deuxième destination pour les entreprises en Afrique, selon le Rapport sur la Compétitivité Mondiale du WEF 2017 (World Economic Forum), ce qui a encouragé encore plus d’investissements étrangers dans le secteur du tourisme.

Priorité au développement des infrastructures dans le secteur touristique
Plus d’un milliard de dollars ont été investis dans le secteur touristique, focalisant sur des créneaux les plus porteurs tels la compagnie aérienne RwandAir dotée de 2 nouveaux airbus A330 avec ses actuelles 23 destinations. Le prochain développement majeur dans ce secteur est la construction du nouvel aéroport international de Bugesera qui prendra plus de 800 millions de dollars.

Le secteur touristique rwandais a été renforcé par la construction du Kigali Convention Centre qui attire des conférenciers internationaux pour ses réunion de grande facture. Les grandes chaînes hotelières se sont pressées d’ouvrir leurs suites au Rwanda dont Marriott, Radisson Blu, Bisate de Wilderness Safaris et One & Only Nyungwe House. Ceci a eu pour conséquence la création de plus de 90 000 emplois dans l’industrie hotelière rwandaise.

La politique touristique saine est poursuivie par le Rwanda qui veille à ce que 10% des recettes touristiques soient reversées aux communautés entourant les quatre parcs nationaux du pays. Cet argent sert à financer des projets prioritaires locaux tels que des écoles, des centres de santé et des entreprises qui favorisent le développement durable et qui profitent à des milliers de Rwandais.

Les efforts de conservation de la nature ont également eu un impact majeur sur la croissance de 26,3% de la population mondiale de gorilles des montagnes depuis le dernier recensement en 2010. Le Parc National des Volcans au Rwanda abrite maintenant 305 gorilles de montagne qui représentent plus de la moitié de la population dans le massif des Virunga.

D’autres jalons de la conservation au Rwanda ont eu lieu dans le parc national de l’Akagera, où plusieurs milliers de kilomètres de clôture du parc ont conduit à une réduction des conflits homme-faune. Toujours à Akagera, il y a eu la réintroduction récente de lions et de rhinocéros.

Il y a également une réduction marquée du braconnage dans tout le pays, par exemple en 2013, plus de 2000 pièges ont été collectés dans le parc alors qu’en 2017, seulement 1 piège a été collecté. De même, en 2017, aucune arrestation n’a été effectuée par rapport à 2013, lorsque plus de 200 arrestations de braconniers ont été effectuées.

Une autre réussite majeure en matière de conservation a été l’élevation de la réservation de la réserve de Gishwati-Mukura (Ouest) au rang de parc national portant à quatre le nombre total de parcs nationaux soit 9% des terres désormais gérées comme des parcs nationaux protégés.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité