Le nouveau chef de l’ONU insiste sur une solution inclusive et durable au Burundi

Publié par igihe
Le 30 décembre 2016 à 08:09
Visites :
56 2

Le nouveau secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, confirme que le Burundi est dans une impasse politique, et qu’une solution inclusive et durable est incontournable.

Dans une correspondance en réponse à celle du président Pierre Nkurunziza pour lui adresser ses félicitations après son élection, Antonio Guterres a dit que "l’engagement personnel" et la "coopération" du président burundais" seront essentiels afin de trouver une solution inclusive et durable à l’impasse politique" que traverse le Burundi.

"Je voudrais réitérer le ferme engagement de notre organisation en faveur de la paix, la stabilité et le développement au Burundi, ainsi que dans la région des Grands Lacs. Je reste persuadé que le Burundi relèvera les défis multiformes auxquels il est confronté à condition que les Nations Unies et le Burundi renforcent leur partenariat", a écrit au chef de l’Etat burundais Antonio Guterres qui doit entrer en fonction officiellement à partir du 1er janvier 2017.

L’impasse politique dont il est question a débuté avec la fin du mois d’avril 2015 quand le président Pierre Nkurunziza a pris l’option de briguer un troisième mandat jugé anticonstitutionnel par l’opposition, la société civile, l’Eglise catholique et la quasi-totalité de la communauté internationale.

Depuis, il y a déjà eu plus d’un millier de morts et de centaines des disparus, plus de 8 000 arrestations et 300 000 Burundais à l’exil.

avec rwanda news agency


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité