Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux...

Publié par igihe
Le 15 janvier 2017 à 05:12
Visites :
56 2

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a invité les dirigeants d’entreprises qui vont se retrouver à la réunion annuelle du Forum économique mondial à Davos, en Suisse, la semaine prochaine à utiliser leur influence pour défendre les droits de l’homme et prévenir les violations de ces droits dans les pays où ils opèrent.

« Nous commençons l’année plein d’inquiétude à propos de l’état du monde : l’augmentation profondément inquiétante des comportements et des politiques qui divisent et la haine pure et simple ; les attaques contre les droits humains fondamentaux, en particulier ceux des plus vulnérables ; et la persistance d’un manque généralisé d’accès équitable aux ressources, à la prospérité et à la sécurité économique pour tous », a dit M. Zeid.

« Les lois et les principes de la Déclaration universelle des droits de l’homme sont de plus en plus menacés et les chefs d’entreprise réunis à Davos la semaine prochaine ont un rôle clé à jouer pour endiguer cette terrible vague et insister sur le respect des droits de l’homme dans les États où ils opèrent », a-t-il ajouté.

Il a rappelé que les entreprises responsables ont besoin de stabilité, c’est-à-dire d’institutions saines, d’un bon fonctionnement de la justice, de développement durable et de la confiance des gens dans leur sécurité personnelle. Selon lui, les droits de l’homme sont au cœur de cette stabilité à long terme.

« Les entreprises doivent prendre une position claire et sans équivoque selon laquelle elles ne toléreront pas un lien avec des violations des droits de la personne dans leurs opérations et chaînes d’approvisionnement - et qu’elles disposeront de systèmes pour prévenir et traiter rapidement ces abus. De nombreuses entreprises ont déjà commencé à prendre des mesures pour prévenir et réduire les violations des droits de l’homme dans leurs opérations, conformément aux Principes directeurs des Nations Unies sur les entreprises et les droits de l’homme, notamment en mettant en place des moyens pour déposer des plaintes en toute sécurité », a souligné M. Zeid. « De nombreuses entreprises ont également pris des mesures pour défendre et promouvoir les droits de l’homme. Nous avons vu par exemple des banques retirer des fonds dans des projets où des violations des droits de l’homme ont eu lieu ».

Selon le chef des droits de l’homme de l’ONU, les acteurs économiques peuvent être de puissants défenseurs des droits humains. Il a salué les mesures prises par certaines grandes entreprises pour prendre position contre les médias qui diffusent des messages haineux et des contenus xénophobes et a appelé d’autres entreprises à se joindre à la lutte pour les valeurs mondiales qui sont actuellement menacées.

avec rwandanewsagency


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité