La question du statut de Jérusalem au centre de la visite d’Erdogan au Vatican

Redigé par RFI
Le 5 février 2018 à 10:14

A l’occasion de sa venue à Rome ce lundi 5 février, le président turc vient rencontrer le pape François qui le recevra, comme c’est la coutume pour les chefs d’Etat, dans la bibliothèque du palais apostolique. La dernière visite d’un président turc au Vatican remonte à 59 ans sous Jean XXIII. François et le président Erdogan se sont déjà rencontrés à Ankara en novembre 2014 au palais présidentiel dans un climat alors tendu. Aujourd’hui, le président turc qui se place en défenseur des Palestiniens vient chercher le soutien du pape sur la question du statut de Jérusalem.

La rencontre devrait se dérouler dans un climat plus détendu. On se souvient en effet de l’échange de discours qui avait donné lieu à un véritable dialogue de sourds entre le pape François, qui s’était fait l’avocat de l’alliance des religions contre le terrorisme, tandis que le président turc, lui, s’était lancé dans un vigoureux réquisitoire, en fait très politique, contre la montée de l’islamophobie en Occident.

Dans la bibliothèque du Vatican, l’échange est privé et le président Erdogan vient chercher un allié sur la question de Jérusalem.

Depuis l’annonce de Donald Trump de reconnaître la ville des trois monothéismes capitale d’Israël, le président Erdogan se présente, en effet, comme le champion de la cause palestinienne. Et sa demande de préserver le statu quo de Jérusalem rejoint la position du Saint-Siège qui voit dans la décision du président américain une menace pour la paix.

La paix dans la région après la guerre contre Daech. La question des réfugiés que l’Europe a en partie déléguée à la Turquie seront au centre des entretiens alors qu’un nouveau front s’est ouvert avec l’intervention de l’armée turque au Kurdistan syrien.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité