Angleterre : La campagne en vue des élections législatives suspendue dû à l’attentat de Manchester

Publié par IGIHE
Le 23 mai 2017 à 02:33
Visites :
56 2

Une explosion a eu lieu à la fin du concert de la chanteuse américaine Ariana Grande lundi 22 mai. Au moins 22 personnes, dont des enfants, sont décédées.

Un attentat suicide a fait au moins 22 morts, dont des enfants, et 59 blessés à l’issue d’un concert d’Ariana Grande dans la salle Arena à Manchester, au nord-ouest de l’Angleterre. C’est l’attaque la plus meurtrière visant le Royaume-Uni depuis douze ans. L’auteur de l’attaque est mort en faisant détonner un engin explosif, a indiqué mardi matin la police en évoquant un "acte terroriste".

"Nous travaillons à établir tous les détails de ce qui est traité par la police comme une épouvantable attaque terroriste", a déclaré la Première ministre britannique Theresa May, dès les premières heures.

L’attentat de Manchester visait à faire "un maximum de victimes", a-t-elle encore précisé lors d’un point presse en milieu de journée.

Où en est l’enquête ?

La police a rapidement évoqué "un acte terroriste". Ce mardi matin, la zone était complètement bouclée et l’accès à la salle de concert barrée par un cordon de police jaune portant la mention "scène de crime, défense d’entrer".

La Première ministre britannique a annoncé que l’auteur de l’attentat suicide avait vraisemblablement été identifié. "Mais nous ne pouvons révéler [son identité] pour l’instant", a déclaré Theresa May lors d’un point presse devant le 10 Downing Street, en milieu de journée. "Nous savons qu’un terroriste isolé a fait détoner un engin explosif à l’une des sorties de la salle, choisissant délibérément l’endroit et l’heure pour causer un maximum de victimes, dont de nombreux enfants et jeunes", a-t-elle souligné dénonçant "une attaque terroriste épouvantable et sans pitié".

Theresa May et son rival travailliste Jeremy Corbyn ont décidé de "suspendre jusqu’à nouvel ordre" leur campagne en vue des élections législatives du 8 juin, a déclaré Jeremy Corbyn, cité par l’agence Press Association.

Facebook, comme après les attentats, a activé son "safety check", qui permet d’informer ses "amis" que l’on est bien en sécurité. "Londres se tient aux côtés de Manchester", a réagi le maire de Londres, Sadiq Khan, dont la ville a été touchée le mois dernier par le terrorisme.

Avec L’Express


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité