L’éducation de qualité à la priorité du Jour - Kagame

Redigé par Olga Ishimwe
Le 19 décembre 2017 à 08:20

Le président Paul Kagame a appelé à une « révolution » dans le système éducatif rwandais afin de développer un capital hautement qualifié pouvant ouvrir la voie à la transformation économique du pays.

Kagame a déclaré ceci hier en prononçant son discours sur l’état de la nation à l’ouverture du dialogue national plus connu comme Umushyikirano.

L’éducation a pris le devant de la scène étant donné que pour que le Rwanda devienne une économie fondée sur la connaissance dotée d’un capital humain hautement qualifié, la priorité absolue de la nation devrait être de combler les lacunes en matière de qualité de l’éducation.

"Je crois qu’une révolution de la qualité de l’éducation, à tous les niveaux, doit être parmi nos plus hautes priorités", a déclaré M. Kagame.

Les commentaires du président ont été repris par le Premier ministre Edouard Ngirente.

Tout en soulignant les éléments clés de la Stratégie nationale pour la transformation, le Premier ministre Ngirente a déclaré qu’il est nécessaire d’autonomiser continuellement le secteur de l’éducation pour réaliser le programme de développement souhaité du Rwanda.

Déroulement du Premier Jour du dialogue National Umushyikirano en bref

Le dialogue de deux jours, en cours au Kigali Convention Centre, a réuni plus de 2000 participants venus de tout le Rwanda et de divers Diaspora.

Lors de son discours, le président a partagé les progrès que le pays a réalisés cette année dans divers secteurs, dont une croissance agricole de 8%, une augmentation de 50% des exportations, résultant de la stratégie du Rwanda et une réduction de plus de 20% du déficit commercial.

Parmi les autres réalisations annoncées par le président figurent plus de 8 000 nouveaux emplois manufacturiers créés cette année, 1,5 milliard de dollars d’investissements nouveaux et d’infrastructures enregistrés en 2017, dont la construction d’un nouvel aéroport international à Bugesera, au sud de la capitale Kigali.

En ce qui concerne le tourisme, Kagame a indiqué que la stratégie de tourisme de conférence du pays porte ses fruits, le Rwanda accueillant 169 réunions internationales cette année seulement.

Le président a également souligné que la sécurité et la paix du Rwanda étaient la clé du succès et a remercié les Rwandais pour leur rôle central dans les progrès accomplis par le pays à ce jour.

Le discours sur l’état de la nation a été suivi d’une table ronde intitulée « Stratégie nationale de transformation », à laquelle a participé Uzziel Ndagijimana, ministre d’État chargé de la planification économique ; Louise Mushikiwabo, ministre des Affaires étrangères ; et Clare Akamanzi, PDG, Rwanda Develoment Board.

Le deuxième panel de la journée s’est concentré sur les valeurs rwandaises pour la prospérité et a réuni Julienne Uwacu, ministre des Sports et de la Culture ; Dr Anita Asiimwe, Coordonnatrice du Programme national de développement de la petite enfance ; et Dr Augustin Iyamuremye, Président du Conseil consultatif des personnes âgées du Rwanda.

Sur le secteur de l’éducation, Sekanyange a noté que « le gouvernement devrait se concentrer sur le développement des compétences plutôt que sur la formation théorique pour que le pays puisse cultiver des idées plus innovantes qui façonneront l’avenir du pays.

Le dialogue de deux jours se termine aujourd’hui, avec des discussions sur le rôle de la jeunesse dans la transformation nationale.

2017 en résumé

Le secteur agricole a augmenté de 8%
Les exportations ont augmenté de 50%
Le déficit commercial s’est réduit de 20%
8000 nouveaux emplois manufacturiers créés
Des investissements de 1,5 milliard de dollars américains
Le pays a accueilli 169 réunions internationales


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité