France : création d’un statut pour la première dame

Redigé par IGIHE
Le 21 août 2017 à 06:31
Visites :
56 2

Après plusieurs polémiques et une pétition en ligne réunissant plus de 300 000 signatures, le projet de création d’un statut de première dame en France est devenu réalité. L’Elysée a publié lundi 21 août une charte de transparence concernant les missions et les moyens de Brigitte Macron. Le texte officialise la fonction mais n’apporte en réalité pas de changement notable.

La première dame a officiellement un statut en France. La charte établie pour cinq ans et publiée ce lundi ne vaut que pour Brigitte Macron et ne sera donc pas contraignante pour les conjoints des prochains chefs de l’Etat. Mais le texte, qui n’a aucune valeur juridique, s’est révélé nécessaire pour Emmanuel Macron afin de mettre fin, à « l’hypocrisie française » relative à ce statut.

Finalement, les missions attribuées à Brigitte Macron restent assez classiques. Comme celles qui l’ont précédé, l’épouse du chef de l’Etat assure la représentation de la France à l’international et répond aux sollicitations des Français. Elle soutient également des causes caritatives, certainement dans les domaines de l’éducation et du handicap, qui lui tiennent à cœur. C’est elle, aussi, qui va superviser les réceptions à l’Elysée, le choix du menu par exemple.

Pas de rémunération

En ce qui concerne les moyens, pas de cabinet spécifique, mais deux conseillers spéciaux mis à sa disposition et un secrétariat. Afin de calmer les craintes, il est précisé que Brigitte Macron ne dispose pas de rémunération, de frais de représentation, ou de budget propre. Ses dépenses, rattachées à celles du président, vont en revanche être présentées dans la comptabilité de l’Elysée.

A la fin de chaque mois, toujours dans une démarche de transparence, un récapitulatif de l’agenda de Brigitte Macron va être rendu public.

Avec Rfi


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité