Export : le Rwanda lance une nouvelle offensive vers les pays frontaliers

Redigé par IGIHE
Le 24 mars 2017 à 03:17
Visites :
56 2

Pas question de dormir sur ses lauriers pour le Rwanda. Après avoir engagé de nombreux chantiers pour son développement économique, le pays de Paul Kagamé veut doper ses exportations. Sa piste : le marché sous-régional. Un plan pour la construction de nouveaux marchés équipés au niveau des frontières rwandaises vient d’être lancé dans ce sens.

Maximiser sur le potentiel sous-régional pour améliorer son positionnement commercial, telle est la visée actuelle de Kigali qui envisage de doper ses exportations en passant par le marché est-africain. Les autorités envisagent en effet la construction de huit marchés transfrontaliers au niveau des frontières de Rwanda avec la RDC, le Burundi, l’Ouganda et la Tanzanie, a annoncé à la presse locale James Tayebwa, chargé de l’intégration régionale (commerce transfrontalier) au ministère du Commerce, de l’Industrie et des Affaires de la Communauté de l’Afrique de l’Est.

Priorité à la RDC

Les travaux ont effectivement été lancés pour l’un d’eux. Il s’agit du marché de Rubavu, au niveau de la frontière avec la RDC. Selon ce responsable au ministère, les travaux ont avancé à 10%. Pour un budget global de 2,6 millions de dollars, l’espace abritera notamment des chambres froides pour les produits périssables, des magasins et des entrepôts, des épiceries, ainsi qu’un centre pour enfants destinés aux commerçantes ayant des enfants de bas âge. La priorité est ainsi donnée à ce marché, car le marché congolais représente encore un énorme manque à gagner pour le Rwanda qui voit y expédier 74,7% de ses exportations informelles transfrontalières.

Par ailleurs, selon M. Tayebwa, les fonds pour trois autres projets ont déjà été « sécurisé », et les travaux devraient démarrer dès août prochain. Il s’agit d’un deuxième marché au niveau de la frontière avec la RDC (Nyamasheke), un autre à la frontière avec l’Ouganda (Kagitumba) et celui à la frontière avec la Tanzanie (Rusumo). Des marchés qui seront également équipés à l’instar de celui déjà en construction à Rubavu.

Réduction des coûts opérationnels pour tous

Les autorités s’attendent à ce que ces nouvelles constructions remodèlent le commerce transfrontalier, réduise les coûts des acteurs du marché transfrontalier.

« Les clients de sous-région seront en mesure d’obtenir des marchandises à la frontière au lieu de voyager à l’intérieur du pays pour les obtenir des usines ou des coopératives. Cela permettra également de réduire les coûts opérationnels », a expliqué James Tayebwa.

Comme la plupart des pays africains, le Rwanda importe plus qu’il n’exporte, avec 1,9 milliard de dollars d’importations et 740 millions de dollars d’exportations en 2015. Ses principaux produits d’exportation : les métaux, les minerais, le thé, le café, mais aussi les céréales et les légumes qui sont expédiés vers la RDC, le Kenya, les Etats-Unis, la Chine, les Emirats Arabes Unis, l’Inde, tandis que l’Ouganda et la Tanzanie viennent après.

Certes les données communiquées au cours de l’année 2016 n’étaient pas forcément positives avec notamment la perte de vitesse des exportations de café, mais le pays s’est récemment engagé pour le rehaussement de son positionnement économique au niveau sous-régional. Du coup, Kigali essaie de multiplier ses cordages pour ne pas pâtir des mauvaises performances de certains secteurs.

Avec Imburi.info


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité