Egypte : une cinquantaine de policiers tués par des terroristes dans le désert

Redigé par Alexandre Buccianti
Le 21 octobre 2017 à 12:04

En Egypte, 53 policiers et une quinzaine de terroristes islamistes ont été tués vendredi 20 octobre dans de violents accrochages dans le désert libyque, ont indiqué des sources sécuritaires et médicales au Caire. Le groupe extrémiste Hasm, issu des Frères musulmans selon les autorités, a revendiqué l’opération.
La police égyptienne n’avait pas essuyé d’aussi lourdes pertes depuis 1981 quand des islamistes avaient attaqué le quartier général de la sécurité à Assiout au lendemain de l’assassinat du président (...)

En Egypte, 53 policiers et une quinzaine de terroristes islamistes ont été tués vendredi 20 octobre dans de violents accrochages dans le désert libyque, ont indiqué des sources sécuritaires et médicales au Caire. Le groupe extrémiste Hasm, issu des Frères musulmans selon les autorités, a revendiqué l’opération.

La police égyptienne n’avait pas essuyé d’aussi lourdes pertes depuis 1981 quand des islamistes avaient attaqué le quartier général de la sécurité à Assiout au lendemain de l’assassinat du président Sadate.

Il semble que le groupe Hasm ait leurré les forces de sécurité avec un petit nombre de terroristes dans le désert libyque à 135 kilomètres au sud-ouest du Caire. La centaine de policiers envoyés pour ce qui devait être une mission de petite envergure ont été pris dans un guet-apens et essuyé le feu de dizaines de terroristes lourdement armés.

Trente-cinq conscrits et 18 officiers des brigades d’interventions ont été tués avant que les assaillants ne prennent la fuite. Des hélicoptères et des renforts de l’armée ont été dépêchés sur les lieux.

Selon les autorités, le groupe Hasm est une branche armée des Frères musulmansconstituée après la destitution du président Mohamed Morsi. Il avait exécuté de nombreux attentats contre les forces de l’ordre mais jamais de cette envergure.

La police a, de son côté, abattu plusieurs membres de l’organisation au cours de raids au Caire et dans le Delta. Il y a deux semaines le ministère de l’Intérieur avait annoncé avoir arrêté 14 membres de Hasm dont un haut responsable.

L’Egypte est par ailleurs toujours confrontée à la branche locale du groupe Etat islamique qui attaque la police, l’armée et les chrétiens. Plusieurs centaines de membres des forces de sécurité ont été tués dans le Nord Sinaï et plusieurs attentats à la bombe contre des églises coptes ont fait plus d’une centaine de morts.

Avec RFI


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité