CPI : Bosco Ntanganda en procès pour 18 chefs d’accusation qui pèsent contre lui

Publié par IGIHE
Le 14 juin 2017 à 03:34
Visites :
56 2

Aujourd’hui, l’ancien chef de guerre congolais Bosco Ntaganda a l’intention de décrire en détails, devant la Cour pénale internationale (CPI) son rôle de commandant des rebelles en 2002 et 2003 et se présenter comme "un être humain".

Près de deux ans après l’ouverture de son procès, celui que l’on surnommait autrefois "Terminator" devrait relater les événements qui se sont déroulés lorsqu’il était chef adjoint de l’état-major général des Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC).

A l’ouverture de son procès en septembre 2015, l’ancien rebelle avait plaidé non coupable des treize crimes de guerre et cinq crimes contre l’humanité qui lui sont reprochés, dont meurtres, pillages, attaques contre des civils, viols et esclavage sexuel, commis par ses troupes en 2002-2003 en Ituri, au nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).

D’après la procureure Fatou Bensouda, Bosco Ntaganda "était un des commandants les plus importants" lors de crimes "ethniques" qui ont engendré la mort de 60.000 personnes.

Il est accusé d’avoir orchestré des attaques menées par les FPLC, ce bras armé de l’Union des patriotes congolais (UPC) à prédominance Hema combattant principalement des milices Lendu pour le contrôle de cette région aux nombreuses mines d’or.

Avec JusticeInfoNet


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité