IGIHE.com \BB Actualité
Reprise des hostilités à l’Est de la RDC, vers la prise de Goma
Publié le 18-11-2012 - à 12:27' par Jovin Ndayishimiye

Depuis ce jeudi, 15 novembre 12 des combats ont repris à l’Est de la RDC entre les FARDC/Forces Armées de la RDC et les mutins du M23. Après accusations mutuelles, une partie accusant l’autre d’être à l’origine de la reprise des combats, beaucoup de conséquences commencent à se faire sentir.

De 2000 à 2500 Congolais ont fui la Ville de Goma et de ses environs pour le Site rwandais d’accueil des réfugiés de Nkamira via la ville frontalière rwandaise de Rubavu. Des projectiles venus se perdre au Rwanda ont blessé plus d’un citoyen rwandais au début des hostilités.

Au moment où le Rwanda, par le biais de la Ministre des Affaires Etrangères, Mme Louise Mushikiwabo, appelait à la cessation des hostilités, les autorités congolaises faisaient une fuite en avant et accusaient le Rwanda d’avoir envoyé ses troupes pour aider les rebelles du M23 à relancer les attaques contre les FARDC.

M. Lambert Mende, Porte-Parole du Gouvernement congolais et le Gouverneur de la Province du Nord Kivu, M. Julien Paluku, mettraient leur main à couper que les troupes rwandaises sont aux côtés du M23. Ces mutins ont pris les positions stratégiques des FARDC de Kibumba où était stocké un arsenal militaire sérieux y compris des Mortiers 82.

Se prêtant au micro d’ALJAZEERA, M. Hervé Ladsous, Sous-Secrétaire Général des Nations Unies pour les Opérations de Maintien de la Paix balaye ces accusations fortuites à l’endroit du Rwanda.
« Nous n’avons pas de preuves de participation des troupes rwandaises dans ces combats. Les officiels onusiens ne sont pas à mesure de confirmer si le Rwanda est directement impliqué dans ces attaques. Par contre je peux dire que les rapports qui me parviennent disent que les attaquants du M23 sont bien équipés et approvisionnés », a déclaré Hervé Ladsous.

Un Communiqué de la MONUSCO (Mission Onusienne de Stabilisation du Congo) du 17 novembre accuse le M23 d’avoir lancé les attaques sur plusieurs positions des FARDC dont les collines de Kibumba, Mboga et Ruhondo au Nord Kivu.
« Le Conseil de Sécurité a tenu, sur suggestion impérative de la France, une réunion d’urgence ce Samedi à l’issue de la quelle il a condamné en de termes musclés les récentes attaques du M23, lesquelles attaques ont fait d’autres déplacés de guerre. Le Conseil a aussi ordonné les Casques Bleus de la Monusco sur place de déployer des hélicoptères militaires pour une couverture aérienne des troupes gouvernementales », rapporte ALLAFRICA du 17 novembre.

La Monusco stabilisatrice passe au Chapitre 7

D’autres acteurs s’invitent donc dans les combats sur ordre du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Les Casques Bleus et leurs hélicoptères militaires pilonnent les positions du M23. Les mutins s’étonnent de ces invités qui, en d’autres lieux, auraient pu jouer les médiations. « "Nous mettons en garde la Monusco qui est en train de bombarder nos zones au lieu de montrer sa neutralité sur le terrain. Qu’elle cesse de nous bombarder ! (. . . ) S’ils continuent à nous bombarder, nous allons réagir", a déclaré dimanche à l’AFP le lieutenant-colonel Vianney Kazarama, porte-parole militaire du M23.

Entretemps, le reporter d’Igihe rapporte que plus de 4000 congolais et autres fonctionnaires des ONGs internationales ont traversé, avec leurs voitures, familles et effets, la frontière congolaise pour s’installer dans les Ville de Gisenyi et de Kigali. Ils ont été encouragés par la Monusco, affirme le correspondant d’Igihe sur place. Bien plus, d’après lui, des informations dignes de foi disent que le Gouverneur du Nord Kivu, M. Julien Paluku s’est réfugié dans le Camp de la MONUSCO .

Les rebelles du M23 progresseraient vers Goma. Hier, seuls 10 Km les séparaient de la ville de Goma.

Commentaires

ANDIKA ICYO UTEKEREZA KURI IYI NKURU

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKA RY'IGITEKEREZO CYAWE:
Witandukira kubijyanye n'iyi nkuru; wikwandika ibisebanya, ibyamamaza cyangwa bivangura; wikwandika ibiteye isoni,
Wifuza kubona byihuse ibivugwa/ibisubizo ku gitekerezo cyawe, andika email yawe ahabugenewe.
Igitekerezo cyawe kigaragara nyuma y'isuzuma rikorwa na IGIHE.com
Ibi bidakurikijwe igitekerezo cyanyu gishobora kutagaragara hano cyangwa kigasibwa, Murakoze!