Washington veut limiter les visas H-1B

Publié par Olga Ishimwe
Le 5 avril 2017 à 08:36
Visites :
56 2

L’administration Trump et le Congrès veulent limiter l’utilisation du visa H-1B. C’est ce visa qui permet aux entreprises américaines de recruter des étrangers très qualifiés, avec un permis de séjour de 3 ans, et un passage vers la carte verte. Comme chaque année, c’est au mois d’avril que les candidats peuvent envoyer leur dossier.

C’est une alerte pour les sociétés de la haute technologie. Les services de l’immigration publient une mise en garde à leur intention : ces compagnies seront soumises à des contrôles, pour vérifier si le recrutement d’un étranger ne s’est pas fait au détriment d’un citoyen américain qualifié.

L’attribution du fameux visa H-1B est directement menacée, selon les patrons de la Silicon Valley, qui ont déjà pris position contre tout changement. Ce système permet chaque année à 65 000 étrangers hautement qualifiés de venir travailler sur le sol américain. Les diplômés sont recrutés à leur sortie de l’université.

Les points de vue semblent irréconciliables. « C’est le début de la discrimination », dans la droite ligne des décrets immigration de Donald Trump, estiment les défenseurs du visa. C’est « l’Amérique d’abord, la préférence nationale » vantée ce mardi encore par le président, lors d’une rencontre avec des syndicats.

« Je ne suis pas et je ne veux pas être le président du Monde. Je suis le président des Etats-Unis.Et à partir de maintenant, ce sera l’Amérique d’abord ! », a lancé Donald Trump.

Les partisans des contrôles estiment que les recrutements à l’étranger font baisser les salaires aux Etats-Unis, au détriment des citoyens de ce pays. La Silicon Valley répond que toute restriction priverait l’économie américaine de talents inestimables.

Avec rfi.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité