Les députés interpellés par les doléances des motocyclistes

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 30 mars 2017 à 11:24
Visites :
56 2

Les conducteurs de moto taxis opérant dans les villes et centres de négoce du pays crient à l’injustice commise à leur encontre par les agents chargés de réguler ce secteur et qui pilotent les collectifs de coopératives dans lesquelles ils sont rassemblés.

Ces motocyclistes-coopérateurs se plaignent de la mauvaise gestion de leur patrimoine commun, cooruption et autres crimes.

Ils ont écrit une lettre au Président de la Chambre des Députés dans laquelle ils ont listé leurs doléances dont une corruption perceptible dans leurs coopératives prétextant que celle-ci est la cause de nombreux accident de circulation que connaissent les motocyclistes surtout que, selon Geoffrey Muhumuza, auteur de cette lettre, certains conducteurs de motocyclettes sans permis de conduire sont couverts par les présidents de ces associations coopératives. D’autres agents de ces coopératives de motocyclistes sont rongés par les vices de vols, de détournements et de bien d’autres crimes, a-t-il confié au New Times.

Dans leur lettre, les motocyclistes tâclent sur la question de non-relations de collaboration entre les dirigeants de leurs coopératives, de la RCA/Rwanda Cooperative Agency, de RURA/Rwanda Utility Regulation Agency et de la Ville de Kigali.

Ces dirigeants ont été convoqués ce mercredi 28 mars, par la Commission parlementaire des Affaires Etrangères, de la Coopération et Sécurité pour une discussion profonde.

"La question de ces motocycliste doit être bien réglée. Ce sont eux qui transportent les touristes dans tous les coins de la ville", a dit le Député Fidèle Rwagamba qui donne aux doléances des motards tout leur sens.

Ces dirigeants ont dit à la Commission que les revendications des motards sont bien écoutées au point que plus de 20 coopératives qui avaient des pratiques obscures ont été suspendues.

Apollo Munanura, DG de RCA a confié à la Commission Parlementaire qu’il a été entendu entre dirigeants des coopératives, que les contributions des motards comprises de commun accord, seront prélevées une fois par mois et qu’il y aura un contrôle de l’usage qui en sera fait.

Les consultations entre différentes institutions ont été également décidées pour faciliter de bonnes prestations de ces motocyclistes faisant de leurs deux-Roues un gagne pain quotidien.

Les collectifs de ces coopératives de Motards rassemblent en leur sein 25.000 motocyclistes dans tout le pays dont 12.000 pour la seule ville de Kigali avec 240 coopératives.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité