La dépouille mortelle royale de Kigeli V a failli être dirigée vers le Portugal

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 11 janvier 2017 à 06:35
Visites :
56 2

Une conférence de Presse a été organisée aujourd’hui, 11 janvier 2017 par la famille royale de Kigeli V pour annoncer l’organisation des funérailles royales pour le 15 janvier prochain à Mwima dans le District de Nyanza.
Parmi les orateurs on reconnaissait le Pasteur Ezra Mpyisi, ancien compagnon du Roi défunt et son conseiller.
Ezra a raconté un incident qui a failli retarder la date de rapatriement de la dépouille royale.

Le corps de l’ancien Roi Kigeli V est arrivé à Kigali ce 9 janvier 2017 après que la Cour d’Oakton/Virginie ait tranché sur son rapatriement au Rwanda.

Ce corps qui venait de passer deux mois dans la morgue de l’hôpital de la ville a connu un incident au moment où la famille est venue le récupérer.
Celle-ci s’est fait dire que le certificat de décès porte la destination Portugal au lieu de Rwanda

Le Pasteur Ezra Mpyisi, l’un des compagnons du Roi défunt et son conseiller trouve que cet acte de décès rédigé pour une destination portugaise est due au fait que les Blancs ont prodigué beaucoup d’aides au Roi de son vivant, lesquelles aides venaient du Portugal, que les mêmes Blancs ont voulu gardé donc le corps du Roi chez eux.

" Les Portugais ont financièrement secouru le Roi Kigeli V dans son exil américain, Ils l’ont fait avec empressement car eux aussi ils ont des rois.Ils ont construit des caveaux où ils mettent leurs rois morts ; c’est dans une sorte de musée où des toutistes et autres curieux payent de l’argent pour les regarder. Kigeli allait donc y être embaumé pour qu’il devienne un objet de curiosité", a dit le Pasteur Ezra confiant à la presse que la rectification de ce certificat de décès royal s’est compliqué, que tout se faisait pour retarder cette correction.

Le Pasterur Ezra a également confié à la presse que la famille royale a procédé à la va-vite le rapatriement du Corps de Kigeli V pour ne pas être pris de court par une tierce partie qui voulait interjeter appel à la cour dans une tentative de faire en sorte que le corps du défunt roi ne soit rapatrié au Rwanda.

"Nous avons dû embarquer plus tôt que prévu pour éviter cette autre procédure judiciaire qui était mijotée", a dit Ezra.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité