Sénégal : prévention routière sur la route de Touba avant le Magal

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 18 novembre 2016 à 01:18
Visites :
56 2

Au Sénégal, le grand pèlerinage des musulmans de la confrérie mouride aura lieu ce samedi 19 novembre 2016. A Touba, leur ville sainte, trois à quatre millions de fidèles commémoreront le départ en exil au Gabon de Cheikh Ahmadou Bamba, le fondateur de la confrérie. Pour se rendre dans cette ville, à 200 km à l’est de la capitale, les Dakarois prennent le plus souvent les transports en commun. Dans la grande gare routière de Baux-Maraîchers, les transporteurs sont prêts et ont été sensibilisés aux dangers de la route.

Les rabatteurs amènent les passagers vers le bus d’Aliou Tiao, prêt à passer jusqu’à 10 h sur la route qui mène à Touba. Lui est habitué à conduire pour le Magal et sait gérer la fatigue. « Tu peux faire deux voyages par jour, le matin tu vas, le soir, tu viens et tu repars. Si tu sens que tu es fatigué, tu dors, tu restes et un autre chauffeur prend le véhicule. Je conseille à tous les chauffeurs de faire comme moi. Tu fais un roulement doucement, dieu est grand ».

Nombreux accidents chaque année

Chaque année, lors du Magal, les accidents de la route sont nombreux. Pour éviter les drames, une journée de sensibilisation est organisée, comme l’explique Abdoul Aziz Ba, de la direction de la gare routière de Baux-Maraîchers : « Vérifier techniquement les véhicules s’ils sont prêts à faire le voyage, mais aussi les sensibiliser par rapport à la fatigue, par rapport à l’attitude, au comportement pour vraiment rouler à une certaine vitesse pour ne pas se précipiter et éviter vraiment les accidents ».

« On refait nos véhicules »

Cars, minibus, mais aussi taxis sept places sont sur le départ. Celui d’Adama Ba a été révisé. « On se prépare en conséquence, on refait nos véhicules, on entre dans les garages, on fait nos entretiens : les pneus, le moteur... Moi je fais tout l’entretien pour faire zéro accident. Souvent il y a des chauffeurs qui sont incorrects, c’est pour cela qu’on vérifie ».

Des mesures qu’apprécient les passagers, même s’ils voient d’un mauvais œil le prix du billet augmenter juste pour le Magal.

Avec rfi.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité