Urgent

RDB enregistre 1.3 milliards de dollars de businesses implantes en 2020

Redigé par IGIHE
Le 12 février 2021 à 02:26

L’organe public de mobilisation des investissements, RDB/Rwanda Development Board, déclare avoir enregistré, en 2020, des entreprises commerciales ayant investi 1.3 milliards de dollars de capitaux dans le pays.

Secteur construction hautement dynamique au Rwanda

RDB rapporte que les circonstances actuelles de la pandémie mondiale du Covid 19 ont impacté sur la mobilisation des capitaux qui ont régressé de 47% par rapport à ceux enregistrés en 2019 qui ont été de 2.46 milliards de dollars.

Dans tous les cas, les investissements dans l’immobilier et l’industrie y ont compté pour 68% pour l’année 2020. D’autres secteurs agriculture, les TICs, l’énergie, les mines et les services financiers ont également été sollicités.

Les projections donnent à espérer que ces investissements créeront en tout 24.703 emplois. De façon détaillée, que le secteur industriel créera 8.661 emplois, la Construction, 6.372 emplois. Des projections économiques des experts économistes de l’Organe national de mobilisation des investissements privés, locaux (49%) et étrangers (51%), fondent l’espoir que 214.000 emplois seront générés par ces investissements.

Ces chiffres semblent dessiner une autre tendance économique différente de cette de l’an 2019 en matière d’attraction des investissements. En cette année-là, les capitaux étrangers investis enregistrés dans le pays ont compté pour 37% et 19% locaux.

Dans ce registre, on a noté l’implantation pour 193 millions de dollars de l’entreprise financière ’One Acre Fund’, Phoenix Plaza pour 179 millions de $, Sinohydro Corporation Limited, 66 millions de $, Girinzu Developers, 41 millions $, Petrocom Bld, 35 Millions $ et BBOXX Africa Management ltd, 29 millions de dollars.

Une hantise de multiplier des infrastructures immobilieres

Les tendances économiques industrielles pressenties au Rwanda augurent un dynamisme soutenu de l’effervescence économique. Beaucoup d’autres entreprises étrangères se pressent dans le pays. C’est le cas de Norrsken Rwanda ltd qui entend construire ses quartiers généraux et opérationaliser ses activités de production au Rwanda pour 12 millions de francs. C’est aussi Nexus Academy, un Centre professionnel d’apprentissage de mécanique d’aviation qui investira pour 45 millions de dollars.

Et puis, la brasserie BRALIRWA entreprendra la restructuration de ses activités pour 26.2 millions de dollars au point qu’il pourra satisfaire le marché de la région et international avec ses produits.

Ces tendances d’investissements sont très appréciées par la patronne de RDB, Claire Akamanzi, qui trouve que le Rwanda jouit d’une sorte de confiance de la communauté internationale et locale des possesseurs de capitaux.

« Nous nourrissons espoir que ce dynamisme observé et les tendances économiques positives feront que ces investissements vont participer à la relance de l’économie rwandaise avec de plus en plus de produits et services Made In Rwanda en plus des emplois qui seront créés », a dit Akamanzi, fière de voir opérationnel le Fonds de Relance de l’Economie rwandaise de 100 milliards de francs mis à la disposition des industriels locaux et autres hommes d’affaires qui ont vu leurs activités économiques impactées négativement par les conséquences de la lutte de la propagation du Covid 19 au cours de l’année 2020 et le début de cette 2021.

La Dame Akamanzi a accueilli chaleureusement les décisions des pouvoirs publics en faveur des fonds de commerce et autres investissements dans le monde industriel rwandais. Ces décisions arrêtées récemment concernent l’exonération d’impôt pour des matières premières importées pour les industries locales. C’est aussi l’exonération de la valeur ajoutée des matières premières localement produites et participant à la construction des unités industrielles à implanter dans le pays.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité